•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Rattrapage du vendredi 19 nov. 2021 : La synchronisation des cerveaux et la préparation d’un café dans l'espace

Résumé

Le journaliste scientifique Charles Prémont explique comment les astronautes font du café dans l'espace; la chroniqueuse Gabrielle Anctil se penche sur la synchronisation de l'activité cérébrale; le botaniste-mycologue Hugues Massicotte parle de son parcours scientifique; l'étudiante au doctorat en génie biomédical Chloé Bourquin présente son projet de recherche sur les ultrasons et l'imagerie médicale du cerveau; et Myriam Daguzan Bernier décortique le phénomène social de la honte du caca (poop shaming en anglais).

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Matthieu Dugal et son équipe

  • 19 heures 12 minutes

    Comment se fait-on un café dans la station spatiale?

    Jusqu’en 2015, le seul café qu’on retrouvait dans la station spatiale internationale était du café instantané, selon le journaliste scientifique Charles Prémont.

    Prendre un bon café dans l'espace

    Lorsqu'il est revenu de son périple dans l'espace en 2013, l'astronaute italien Luca Parmitano a affirmé que ce qui lui avait le plus manqué, c'était un bon café, comme le raconte le journaliste scientifique Charles Prémont. Deux ans plus tard, l'entreprise Lavazza, l'Agence spatiale italienne et Argotec ont créé une machine pour les amateurs de café en apesanteur, nommée ISSpresso.
  • 19 heures 22 minutes

    Puis-je synchroniser mon cerveau à celui de mes collègues?

  • 19 heures 29 minutes

    Portrait de scientifique : Hugues Massicotte, botaniste-mycologue

    Hugues Massicotte avec un champignon fraîchement cueillis dans chaque main.

    Le parcours scientifique du botaniste-mycologue Hugues Massicotte

    « C'est dans les 30 dernières années [que] j'ai réalisé jusqu'à quel point le sol est beaucoup plus complexe que je le pensais », reconnaît le botaniste-mycologue Hugues Massicotte. L'amoureux des champignons et des plantes nous raconte la naissance de sa passion pour la végétation. C'est d'ailleurs avec beaucoup de gratitude qu'il explique comment plusieurs sommités scientifiques ont influencé son parcours, et ce, dès son plus jeune âge.
  • 19 heures 41 minutes

    La microscopie de localisation ultrasonore dynamique

  • 19 heures 48 minutes

    C'est quoi le poop shaming?

  • 19 heures 57 minutes

    Les onglets de nos collaborateurs et collaboratrices, et le mot de la fin