•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Rattrapage du mercredi 17 nov. 2021 : Le soupir, et les chaînes d’approvisionnement

Résumé

La professeure en philosophie Ryoa Chung nous dit s'il est vrai que la science s'intéresse moins aux femmes qu'aux hommes; le professeur en marketing Fabien Durif parle de la possibilité de voir apparaître des produits à base de saule plutôt que de bambou; la journaliste Marie Lambert-Chan se penche sur la science du soupir; et l'enseignant en marketing Carl Boutet parle du chaos dans les chaînes d'approvisionnement.

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Matthieu Dugal et son équipe

  • 19 heures 12 minutes

    Pourquoi soupire-t-on?

  • 19 heures 22 minutes

    La science s'intéresse-t-elle réellement moins aux femmes?

    Deux femmes dans un laboratoire.

    Les femmes, historiquement oubliées et délaissées par la science

    « L'histoire des sciences témoigne du fait que les femmes y sont moins représentées, encore et toujours, et qu'on s'est moins intéressé à leur réalité », affirme la professeure en philosophie Ryoa Chung. Les statistiques de l'UNESCO et le nombre des lauréates des prix Nobel sont la preuve que les femmes seraient largement sous-représentées dans tous les domaines scientifiques. Juste dans le domaine de la santé, les maladies affectant les femmes, comme l'endométriose, ont souvent été peu étudiées et mal comprises.
  • 19 heures 32 minutes

    Le chiffre du jour : Un gogol au cube

  • 19 heures 36 minutes

    Qu'est-ce qui explique un tel chaos dans nos chaînes d'approvisionnement?

  • 19 heures 48 minutes

    Pourrait-on voir apparaître des produits à base de saule plutôt que de bambou?

    Du saule dans de l'eau.

    Consommation : pourquoi remplacer le bambou par le saule?

    L'écorce du saule était utilisée chez les Chinois et les Grecs pour ses vertus médicinales. Aujourd'hui, le saule est employé par les filières de biomasse pour produire de l'énergie renouvelable, dans le domaine de l'agriculture biologique et dans la fabrication des produits d'aménagement extérieur. Selon le directeur de l'Observatoire de la consommation responsable, Fabien Durif, le saule aurait des vertus écologiques encore plus intéressantes que celles du bambou.
  • 19 heures 57 minutes

    Les onglets de nos collaborateurs et collaboratrices, et le mot de la fin