•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Rattrapage du jeudi 21 oct. 2021 : Le déclin de la gomme à mâcher, et les tempêtes de sable

Résumé

Le duo consommation Stéphane Garneau et Evelyne Charuest discute du déclin de la gomme à mâcher; le journaliste Philippe Marois se penche sur les tempêtes de sable; le professeur d'écologie forestière Christian Messier explique si c'est une bonne idée de planter des millions de saules pour restaurer des sites dégradés; et l'ingénieure Michèle St-Jacques répond à plusieurs questions sur le béton et l'asphalte.

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Matthieu Dugal et son équipe

  • 19 heures 12 minutes

    Est-ce le déclin de la gomme à mâcher?

    Un homme avec une gomme à mâcher

    Le déclin de la gomme à mâcher

    « La génération Z n'a pas d'intérêt à mâcher du plastique qui va se dégrader », note Evelyne Charuest. Composée d'antioxydants, d'élastomères, de résines et de plastifiants, la gomme à mâcher a perdu en popularité en raison de ses ingrédients « trop » chimiques. Selon la chroniqueuse, les gommes bio et véganes se frayent de plus en plus un chemin jusqu'aux consommateurs.
  • 19 heures 26 minutes

    Planter des saules pour restaurer des sites dégradés, est-ce une bonne idée?

  • 19 heures 36 minutes

    Plusieurs questions sur le béton et l'asphalte

    Une route entre fleuve et montagne, sans voiture.

    Est-ce que les matériaux utilisés pour faire les routes au Québec sont vraiment durables?

    Les routes au Québec sont principalement faites de béton et d'enrobé, une sorte d'asphalte plus durable. Les deux matériaux, qui ont une durabilité moyenne de 25 ans, sont utilisés stratégiquement entre le paysage urbain et celui des grandes routes. Soucieuse du problème que représente l'état des routes au Québec, l'ingénieure Michèle St-Jacques explique pourquoi, malgré les connaissances en la matière que possède le Québec, il est difficile de garder les routes en bon état.
  • 19 heures 47 minutes

    Après une tempête de sable, comment fait-on pour « désabler » les villages?

  • 19 heures 56 minutes

    Les onglets de nos collaborateurs et collaboratrices, et le mot de la fin