•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Rattrapage du 1er juillet 2021 : Le prix du bois, Aliments Québec, et les pronoms sur les réseaux sociaux

Résumé

Véronick Raymond et Stéphane Garneau discutent d'une étude qui indique que l'activité physique primerait sur le statut économique en ce qui concerne la santé mentale; le professeur d'écologie forestière à l'UQAM et à l'UQO Christian Messier explique les fluctuations que peut connaître le prix du bois; le reporter, photographe et agronome Nicolas Mesly révèle si Aliments Québec remplit efficacement son mandat; et Myriam Daguzan Bernier parle de la spécification des pronoms sur les réseaux sociaux.

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Matthieu Dugal et ses collaborateurs

  • 19 heures 13 minutes

    Santé mentale : Est-ce que l'activité physique prime sur le statut économique?

  • 19 heures 28 minutes

    Qu'est-ce qui explique la forte hausse du prix du bois de construction?

    Des planches de bois d'oeuvre.

    Pourquoi la hausse du prix du bois n’est pas nécessairement une mauvaise chose

    La hausse vertigineuse du prix du bois durant la pandémie est arrivée en raison d'une importante demande qui n'était pas attendue par les spécialistes et d'une offre qui était insuffisante, précise Christian Messier au micro de Matthieu Dugal. Le professeur d'écologie forestière à l'UQAM et à l'UQO révèle pourquoi il se réjouit de l'augmentation du prix du bois et présente aussi ce qu'est le concept de « Forêt-Édifice ».
  • 19 heures 38 minutes

    Peut-on se fier à Aliments Québec pour acheter des produits québécois?

    Avec le sigle Aliments du Québec

    La crédibilité d’Aliments Québec écorchée

    L'organisation Aliments Québec a été critiquée dans un document sorti en mai dernier par la vérificatrice générale du Québec. Le journaliste, photographe et agronome Nicolas Mesly présente les conclusions de ce rapport et explique en quoi Aliments Québec a failli à sa tâche. Il se met dans la peau des consommateurs et consommatrices, qui tentent de ne pas se faire berner par différents types d'appellations, et parle des conséquences économiques découlant de la lourdeur de la bureaucratie de l'organisation.
  • 19 heures 48 minutes

    Pourquoi spécifier les pronoms que les gens utiilisent sur les réseaux sociaux?

  • 19 heures 58 minutes

    Les onglets de nos collaborateurs et le mot de la fin