•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Rattrapage du 24 févr. 2021 : Fruits et légumes, Facebook, et jeux vidéo en ligne

Résumé

Le nutritionniste Bernard Lavallée nous dit qui décide qu'un fruit est un fruit et qu'un légume est un légume; Laure Patouillard, du Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services, explique quel est le meilleur choix d'un point de vue environnemental entre un condo, une maison en rangée ou une maison détachée; le publicitaire et sociologue Fabien Loszach décortique la question à savoir si ce que l'on met sur Facebook appartient à Facebook; et Sylvia Kairouz, professeure agrégée au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université Concordia, nous dit pourquoi les jeux vidéo en ligne promettent des gains aux gens sans jamais les verser, et ce, en toute impunité.

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Matthieu Dugal et ses collaborateurs

  • 19 heures 12 minutes

    Un condo ou une maison, quel est le meilleur choix pour l'environnement?

  • 19 heures 22 minutes

    « Ce que l'on met sur Facebook appartient à Facebook » :  est-ce vrai?

  • 19 heures 32 minutes

    Le chiffre du jour : 140 milliards

  • 19 heures 36 minutes

    Y a-t-il des règles qui encadrent les pubs des jeux vidéos gratuits?

    Une personne joue à un jeu vidéo sur son téléphone.

    L’éthique très discutable des jeux vidéo en ligne gratuits

    « Ce n'est pas éthique du tout », tranche la professeure Sylvia Kairouz, titulaire de la Chaire de recherche sur l'étude du jeu de l'Université Concordia, en parlant des nombreux jeux vidéo en ligne qui misent sur la monétisation des joueurs et des joueuses. Elle déplore qu'il n'y ait pas de réglementation pour protéger la population par rapport à ces jeux vidéo, de plus en plus populaires. « On est dans l'économie du gratuit. [...] On télécharge un jeu en trois secondes sur nos téléphones, sur nos tablettes, on peut jouer tout de suite, il y a un attrait dans ça. Par contre, ces jeux-là sont faits de sorte à pousser le joueur à s'accrocher, à jouer, et à un moment donné, le but, c'est de le pousser à monétiser [son jeu] », souligne Mme Kairouz non sans inquiétudes.
  • 19 heures 50 minutes

    Qui décide ce qui est un fruit ou un légume?

  • 19 heures 58 minutes

    Les onglets de nos collaborateurs et le mot de la fin