•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Audio fil du lundi 26 août 2019

Résumé

Matthieu Dugal et ses collaborateurs répondent à vos questions! « Pourquoi la lune ne s'écrase-elle pas sur la terre? », avec Viviane Lalande; « Quels seront les métiers du futur ? », entrevue avec Isabelle Rouhan, présidente d'un cabinet de recrutement à Paris et auteure ; « Les neuroatypiques trouveront-ils plus facilement leur X sur le marché du travail du futur?», avec Dave Ellemberg ; «Comment les universités se préparent à former les étudiants pour des métiers qui n'existent pas encore ? », entrevue avec Frédéric Bouchard, Doyen de la Faculté des arts et des sciences et professeur titulaire au département de philosophie de l'Université de Montréal.

  • 19 heures

    Bulletin réseau

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Matthieu Dugal et ses collaborateurs

  • 19 heures 13 minutes

    Pourquoi la lune ne s'écrase-t-elle pas sur la terre?

  • 19 heures 24 minutes

    Quels seront les métiers du futur?

    Une tâche est effectuée par un robot dans une usine, sous le regard d'un employé.

    Les métiers de l’avenir : certains travailleurs devront se réinventer

    Éthicien de l'intelligence artificielle, hygiéniste de données, éducateur de robots : voilà quelques-uns des métiers du futur, selon ce qu'énumère Isabelle Rouhan, présidente du cabinet de recrutement Colibri Talent, dans un récent ouvrage. Au moment où l'automatisation et la révolution numérique touchent le monde du travail, il revient selon elle à la main-d'œuvre de s'ajuster.
  • 19 heures 38 minutes

    Comment les universités préparent-elles les étudiants pour les métiers du futur?

  • 19 heures 48 minutes

    Les neuroatypiques trouveront-ils mieux leur place sur le marché du travail?

    Un homme souffre d'un trouble du déficit de l'attention.

    Personnes neuro-atypiques : le milieu du travail devra s’adapter

    « Je crois que ces jeunes ont contribué à faire évoluer le milieu de l'éducation, et de la même façon, je crois que ces jeunes feront évoluer le milieu du travail », affirme Dave Ellemberg en parlant des personnes neuro-atypiques, atteintes d'un trouble du spectre de l'autisme, de dyslexie ou d'un trouble du déficit de l'attention. Ces jeunes ont d'ores et déjà modifié les méthodes d'apprentissage employées dans les écoles primaires et secondaires québécoises. Le milieu du travail devra imiter celui de l'éducation, plaide le neuropsychologue.
  • 19 heures 57 minutes

    Ce soir à On dira ce qu'on voudra, avec Rebecca Makonnen

  • 19 heures 58 minutes

    Le mot de la fin