•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Emmanuelle Bernheim : "pour brimer la liberté d'un indivdu, le risque qu'il fait encourir à la société doit être important"

Maureen Breau en uniforme dans la rue.
La policière Maureen Breau lors d'une intervention à Louiseville en février 2020. (archives)PHOTO : Radio-Canada
Publié le 29 mars 2023

L'émotion reste forte un peu partout au Québec après le meurtre, lundi, à Louiseville, de la policière Maureen Breau.

Une émotion d'autant plus vive depuis qu'on sait que son assaillant a été déclaré non criminellement responsable de crimes violents à 5 reprises depuis 2014.
On a voulu mieux comprendre comment fonctionnait le processus d'évaluation du risque que ce type de personnes représente pour le public.
Emmanuelle Bernheim, professeur de droit civil à l'Université d'Ottawa, et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en santé mentale et accès à la justice, explique ce fonctionnement et met en perspectives les failles du système.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser