•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un ouvrier grimpe sur un cylindre dans une station de compression de gaz du gazoduc Yamal-Europe près de Nesvizh, au sud-ouest de Minsk.
Le gazoduc Yamal achemine le gaz russe des champs gaziers de la péninsule de Yamal et de la Sibérie occidentale vers la Pologne et l'Allemagne en passant par le Bélarus, où se trouve la station de compression de gaz près de Nesvizh, au sud-ouest de Minsk, la capitale.PHOTO : Reuters / Vasily Fedosenko
Publié le 27 avril 2022

Le géant russe de l'énergie, Gazprom, a interrompu ce matin ses exportations de gaz vers la Pologne et la Bulgarie.

L'entreprise a déclaré que les services ne seront pas rétablis tant que les paiements ne seront pas effectués en roubles, la monnaie russe, comme l'impose Moscou depuis quelques semaines.

C'est la première fois que la Russie coupe l'approvisionnement en gaz d'un pays d'Europe depuis le début de l'invasion russe en Ukraine.

Gazprom fournit plus de la moitié des importations de gaz de la Pologne, mais le pays a indiqué s'être préparé depuis longtemps.

Alec Castonguay en parle avec la journaliste indépendante Hélène Bienvenu qui se trouve actuellement à Cracovie, la deuxième plus grande ville de Pologne.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser