•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Midi info sur ICI Première.
Midi info sur ICI Première.
Rattrapage du 11 juin 2021 : Cas possible d'espionnage, et l'affaire UPAC-Guy Ouellette

Possible cas d’espionnage de la Chine au Canada, avec Michel Juneau-Katsuya

Le Canada, cible de l'espionnage chinois?

Publié le 11 juin 2021
Le Dr Xiangguo Qiu, un virologue de premier plan à l'avant-garde d'une enquête en cours de la GRC, est vu dans une capture d'écran non datée au Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg. Elle a été licenciée de son poste en janvier, mais les responsables ne diront pas pourquoi.
Le Dr Xiangguo Qiu, un virologue de premier plan à l'avant-garde d'une enquête en cours de la GRC, est vu dans une capture d'écran non datée au Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg. Elle a été licenciée de son poste en janvier, mais les responsables ne diront pas pourquoi.PHOTO : CBC

Le congédiement de deux scientifiques chinois du Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg serait possiblement lié à un cas d'espionnage de la Chine au Canada. Ce laboratoire est le seul de niveau 4 au Canada, le niveau plus élevé sur l'échelle de sécurité biologique, ce qui lui permet de travailler avec les virus et les microbes les plus mortels du monde. On en sait bien peu sur les circonstances de leur congédiement, et pour le moment aucune accusation n'a été portée contre les deux scientifiques. Est-ce que ça pourrait bel et bien être un cas d'espionnage de la Chine au Canada? Michel C. Auger en parle avec Michel Juneau-Katsuya, ancien chef du bureau Asie-Pacifique du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).