•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Midi info, ICI Première.
Midi info, ICI Première.
Audio fil du jeudi 31 octobre 2019

Le projet de loi 44 et le fonds vert, entrevue avec Johanne Whitmore

Québec prend le contrôle du Fonds vert aux dépens de la transparence, selon une experte

Publié le 31 octobre 2019
un espace vert de prairie, en plein été, sur fond de ciel bleu au Manitoba
Le Ministre de l’environnement devient le maître d’oeuvre des politiques de lutte aux changements climatiques.PHOTO : Rachel Whidden

Johanne Whitmore, chercheuse principale à la Chaire de gestion du secteur de l'énergie à HEC Montréal, soutient que le projet de loi 44 présenté par le ministre de l'Environnement, Benoît Charette, va nuire à la transparence et à l'indépendance quant au financement des mesures de lutte contre les changements climatiques.

Johanne Whitmore regrette notamment l'abolition du Conseil de gestion du Fonds vert.

Quant à la régie de l'énergie, le projet de loi 44 lui retire le pouvoir de donner « son avis sur la capacité du plan directeur gouvernemental à atteindre les cibles en matière de transition, d’innovation et d’efficacité énergétiques ».