•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Midi info, ICI Première.
Midi info, ICI Première.
Audio fil du jeudi 4 avril 2019

Projet de réglementation sur l'école à la maison : Les doléances de Noémi Berlus

École à la maison : mobilisation des parents contre le ministre

Publié le 4 avril 2019
Une mère fait l'école à la maison à ses enfants.
Une mère fait l'école à la maison à ses enfants.PHOTO : iStock

Des parents qui font l'école à la maison ne veulent pas des nouvelles règles que veut leur imposer le gouvernement Legault. La directrice de l'Association québécoise pour l'éducation à domicile, Noémi Berlus, espère que leur appel sera entendu.

Le projet de règlement déposé par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, prévoit d'imposer un contenu minimal d’apprentissage plus strict sur l’enseignement à domicile. Le gouvernement caquiste souhaite aussi que les enfants réussissent des épreuves ministérielles pour obtenir leur diplôme. « C’est un désastre pour nos membres. On a sorti nos enfants de l’école justement parce qu’on veut adapter l’éducation à leurs besoins », explique la mère de deux enfants.

Jean-François Roberge, le ministre de l'Éducation du Québec

Radio-Canada

Noémi Berlus est d’autant plus surprise que la Coalition avenir Québec propose un nouveau règlement alors que le précédent gouvernement venait tout juste d’en faire adopter un. Mis sur pied par l’ancien ministre de l’Éducation Sébastien Proulx, il est entré en vigueur en juillet, quelques mois avant les élections. « Il y a déjà dans ce règlement des mécanismes [pour un meilleur encadrement]. On n’a pas pris le temps de voir les résultats, on ne sait pas s’il fonctionne ou pas. »