•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Michel le samedi, ICI Première.
Michel le samedi, ICI Première.
Rattrapage du samedi 1 mai 2021

Sluice lance un premier album

Sluice : la réappropriation identitaire du musicien Trevor Murphy

Publié le 1 mai 2021
Sluice.
SluicePHOTO : Matt Williams

Trevor Murphy a toujours fait de la musique en anglais. Établi à Halifax depuis plusieurs années, le musicien et artiste originaire de Par-en-Bas ne s'est jamais vraiment intéressé à l'histoire ou la culture acadienne. Pourtant, il a lancé le 30 avril 2021 son premier album en français intitulé Le succès par le travail, avec Sluice, un projet musical qui lui a permis de se réapproprier sa langue et son identité acadienne.

Depuis environ 10 ans, Trevor Murphy et un des ses amis sont propriétaires d’une maison de disques, Acadian Embassy. C’est à cette époque que son questionnement identitaire a commencé à prendre forme selon lui.

« C’est quoi ça veut dire d’être un acadien ? C'est quoi ça veut dire d’être un acadien dans les temps contemporains ? Pis aussi d’être un acadien de la région de Par-en-Bas ? Comment est-ce que notre expérience est différente des autres, que ça soit à la Baie-Sainte-Marie, à Chéticamp, à Moncton, n’importe où? Pis de là, j'ai vraiment retrouvé des connexions avec mes racines. »

—  Trevor Murphy

Pour ce qui est de son projet musical Sluice et du premier album, c’est dans le but que sa maison de disques commence à distribuer de la musique francophone que Trevor Murphy s’est donné le défi de faire un album en français. C’est véritablement en s’investissant dans ce projet que l’artiste a redécouvert ses racines, mais surtout la confiance nécessaire pour parler, écrire et chanter en français. Il explique qu’il n’était même pas certain d’être capable de le faire, et que le fait qu'il ait réussi reste son plus grand accomplissement.

« Quelqu’un m’a demandé, justement la semaine passée : ''Comment est-ce que tu vas savoir que ce projet icitte c’est un succès ?'' J’ai dit que le fait que le projet existe, quand même, c’est un succès. Parce que c’est un succès personnel que j’ai pu faire ce travail là. Je vous dis certainement que si vous me connaissiez [...] tard dans les années 90, tôt dans les années 2000 là, l’ère où je situe l’album, moi j’aurais été la dernière personne que vous auriez pu penser qui allait être le batteur pour l’identité acadienne ou la langue francophone. »

—  Trevor Murphy

Il faut dire que son album Le succès par le travail est un véritable hommage à la région de Par-en-Bas, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Le titre de l’album fait référence au slogan de son ancienne école secondaire et l’art de la pochette est en fait le logo de celle-ci. Il reprend également certains mots ou expressions de son coin de pays et raconte ses expériences personnelles. Par ailleurs, l’artiste et musicien trouve important de préciser que l’album n’est pas seulement adressé aux gens de Par-en-Bas et que tout le monde peut y trouver son compte.

« Je pense que c’est important de savoir que c’est un album qui comprend aussi des thèmes universels, vous n’avez pas besoin d’avoir une grande connaissance de la région de Par-en-bas pour aimer cet album-là mais, si tu viens de cette région-là, tu vas trouver des petits secrets. »

—  Trevor Murphy

Si le déroulement des prochains mois demeure assez flou en raison de la situation sanitaire actuelle, Trevor Murphy assure que ce ne sera pas son dernier album en français qu’il n’a pas fini de se battre pour la culture acadienne et le français. Son but ultime est de pouvoir faire découvrir sa musique au prochain Congrès Mondial Acadien de 2024, qui se déroulera dans la région de Clare-Argyle.