•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une para-athlète s'est questionnée si elle était «suffisamment handicapée»

Michel le samedi, ICI Première.
Rattrapage du samedi 6 mars 2021

Une para-athlète s'est questionnée si elle était «suffisamment handicapée»

Kamylle Frenette, jeune athlète paralympique, s'est questionnée si elle était « suffisamment handicapée » pour le parasport

Kamylle Frenette s'entraîne dans un sentier automnal.
Kamylle Frenette est athlète au paratriathlon et vise les Jeux paralympiques de Tokyo.PHOTO : Gracieuseté/Kamylle Frenette
Michel le samedi, ICI Première.
Michel le samediPublié le 9 mars 2021

Atteinte d'une légère malformation au pied droit, Kamylle Frenette est triathlonienne paralympique depuis 2016. Originaire de Dieppe, elle s'est jointe à l'équipe du Canada et excelle sur la scène internationale, occupant la quatrième place au monde.

Elle est née avec le pied droit tourné complètement vers l’intérieur et a dû recevoir une chirurgie pour corriger le tout. Cette condition fait en sorte que son pied et son mollet droits sont plus petits que le coté gauche, ce qui peut créer une certaine douleur lors de ses entraînements à la course.

Toutefois, Mme Frenette affirme que sa condition ne l’a jamais arrêtée de pratiquer plusieurs sports en grandissant.

« On n'en parlait pas beaucoup quand je grandissais, mes parents étaient très relaxes à ce sujet. Lorsque j'allais magasiner pour des chaussures en étant jeune, je demandais parfois à ma mère de me rappeler quel pied était le plus petit. »

—  Kamylle Frenette

L'athlète raconte qu'elle a été très surprise la première fois que l'entraîneure paralympique Carolyn Murray l'a approchée pour se joindre à l'équipe. Elle a dû prendre du recul afin de bien y réfléchir.

« Je ne m'avais jamais vue comme quelqu'un qui avait un handicap, vraiment. »

Elle s'est jointe à l'équipe en 2016 et ses performances en compétition lui ont permis de grimper rapidement au classement des athlètes au paratriathlon.

Kamylle Frenette court aux côtés d'une athlète américaine en compétition.

Kamylle Frenette en compétition à la Coupe du Monde de paratriathlon 2018 à Lausanne.

Gracieuseté/Kamylle Frenette

Lors de l’évènement classificateur des Jeux de Tokyo, il y a deux ans, Mme Frenette s'est classée au sein de l’équipe canadienne. Cependant, elle attend de voir si ces Jeux auront lieu cet été ou non.

J'ai vu l'annulation des Jeux en 2020 comme une opportunité pour apprendre et m'améliorer. J'adore m'entraîner, peu importe s'il y a des Jeux ou non. Selon la triathlonienne, elle devrait recevoir des nouvelles au sujet de sa place au sein de l’équipe canadienne aux Jeux paralympiques bientôt. En attendant, elle continue ses entraînements quotidiens et ses études à temps plein à l’Université Dalhousie d'Halifax.

À lire aussi :

Para sport welcomes me - but do I belong (Nouvelle fenêtre), le texte de Kamylle Frenette (disponible en anglais seulement) publié sur Player's Own Voice de Canadian Broadcasting Corporation