•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Michel le samedi, ICI Première.
Michel le samedi, ICI Première.
Rattrapage du samedi 27 février 2021

Trucs et astuces de jardinage

Trucs et astuces pour bien préparer son jardin

Publié le 27 février 2021
Deux mains dans la terre.
Depuis le début de la pandémie, de nombreuses personnes s'intéressent au jardinage.PHOTO : iStock

Bien que les amateurs de jardinage n'aient pas été rares avant la pandémie, leur nombre a explosé depuis l'arrivée du coronavirus. Toutefois, plusieurs débutants se sont vite rendu compte que jardiner n'est pas si facile. Deux jardiniers d'expérience, Karine Wade et Mario Doiron, ont bien voulu répondre aux questions des auditeurs.

Karine Wade a fait son premier potager à l’âge de 12 ans. Aujourd’hui photographe, sa passion pour les plantes ne l’a toutefois jamais quittée. En 2017, elle a créé la page Facebook Passionnés de jardinage et d'autosuffisance alimentaire en Acadie. Comptant environ 400 membres avant la pandémie, elle en compte maintenant près de 4000.

De son côté, Mario Doiron est coordinateur depuis environ un an des jardins communautaires du Réseau d'inclusion communautaire de Kent. M. Doiron siège également au conseil éditorial du magazine Canada's Local Gardner.

Quelle est la meilleure tomate à faire pousser dans des bacs de jardinage et quelles sont les plus savoureuses?

Mario Doiron explique que la plupart des tomates qu’on achète en magasin sont conçues pour bien se transporter, mais le goût n’est pas nécessairement l’aspect de la tomate qui est le plus recherché. En termes de goût, les variétés de tomates plus anciennes sont à privilégier, comme les tomates Heirloom, que l'on pourrait traduire librement par « tomate d'héritage ». Les tomates Beef Steak et Black Prince sont aussi un bon choix, selon M. Doiron.

Pour ce qui est des bacs de jardinage, Karine Wade raconte qu’elle a déjà fait pousser des tomates dans des bacs alors qu’elle habitait en ville il y a quelques années et qu’elle avait eu une très bonne récolte en les plantant simplement dans du fumier de mouton. Elle dit qu’habituellement les tomates poussent très bien dans ce genre de contenant.

Quand devrait-on planter au jardin?

Habitant à Caraquet, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, Karine Wade a l’habitude de planter au jardin durant la deuxième semaine de juin, comme son grand-père le lui a appris. Il faut attendre que le sol dégèle et que la dernière gelée soit passée. Elle insiste pour dire aux jardiniers amateurs de ne pas se décourager même s’ils plantent leurs légumes sur le tard. Il est possible, selon elle, d’avoir une bonne récolte même si on plante au jardin aussi tard que le mois de juillet.

De son côté Mario Doiron habite à Saint-Paul, dans le sud-est de la province. Bien qu’il puisse y avoir quelques jours de différence en ce qui concerne la dernière gelée d’une région ou d’une province à l’autre, il conseille de ne pas trop s’inquiéter puisqu’il est toujours possible de couvrir ses plants avec des couvertures isothermiques en cas de besoin. Aussi, il précise que certains légumes peuvent être plantés aussitôt que la terre est dégelée et qu’il est possible de la travailler, comme les oignons, les pois, les carottes et les épinards.

Quels légumes donnent de bonnes récoltes, mais ne demandent pas trop de temps et de soins?

Selon Mario Doiron, les légumes qui demandent peu de soins sont souvent ceux qu’on plante au printemps et qu’on récolte seulement tard à l’automne. Par exemple, il mentionne le chou frisé et le maïs, qui sont très productifs, mais requièrent peu d’entretien. Il déconseille toutefois les patates, puisqu’elles sont souvent aux prises avec des insectes dont il faut se débarrasser constamment.

Pour Karine Wade, les courges et tomates sont aussi de bonnes candidates en ce qui a trait au temps qu’on leur consacre. Elle conseille de faire un petit creux dans la terre autour de la base des plantes afin de créer un genre de petit lac quand il pleut et couvrir avec un paillage. Selon elle, avec cette méthode, les pluies sont souvent suffisantes pour les arroser, à moins de connaître un été très chaud et sec.

Comment faire pour se débarrasser des limaces et autres parasites indésirables?

Pour limiter le nombre de limaces et autres insectes indésirables dans notre potager, Karine Wade recommande de ne pas tondre tout ce qu’il y a comme végétation autour du jardin. Laisser une zone sauvage sur votre terrain fera en sorte que les limaces pourront aller manger autre chose que votre jardin. Elle conseille aussi de mettre des coquilles d'œuf autour des plants, car les limaces qui tentent de passer dessus s’y blessent. Pour les perce-oreilles, vider de l’huile végétale dans un petit contenant et le mettre dans le jardin avec une petite roche par-dessus.

Mario Doiron précise qu’en début de saison, les nouvelles semences sont particulièrement sensibles aux limaces. Il est donc important de les protéger durant cette période. Il existe heureusement des produits organiques que l’on peut acheter et qui sont efficaces. Pour le reste de l’été, alors que les plantes sont plus fortes, installer des pièges à limaces devrait suffire.

Comment diminuer le temps d’arrosage?

Comme mentionné précédemment par Karine Wade, faire une zone plus creusée avec un petit rebord à la base du plant et mettre un paillage par dessus est une excellente façon de garder la terre humide et limiter le temps d’arrosage. Plusieurs matériaux peuvent être utilisés comme paillage, comme des copeaux de bois ou même le reste de votre gazon que vous avez tondu.

Mario Doiron explique que la rétention de l’eau est très importante pour avoir un jardin en santé. Selon lui, il faut mettre beaucoup de matières organiques, comme du compost ou de la tourbe de sphaigne. Il faut aussi arrêter la radiation solaire qui évapore l’eau de surface. Le paillage aidera beaucoup en ce sens. En été, il ajoute que la terre peut devenir très chaude quand elle est exposée directement au soleil; entre 50 et 60 degrés, comparativement à entre 22 et 25 degrés quand elle est recouverte de paillage.

Quelles sont les bonnes et mauvaises associations de légumes à planter ensemble?

M. Doiron explique que certaines légumineuses comme les pois et les haricots créent de l’azote alors que d’autres en consomment, comme le maïs. Planter ces légumes ensemble est donc une excellente association.

Karine Wade est d’accord et ajoute que les Autochtones appellent le maïs, les pois ou la famille des fèves grimpantes et les courges, les « trois soeurs ». Elle conseille aussi de laisser de l’espace entre les cultures et d'organiser le jardin pour que les plantes qui poussent en hauteur ne bloquent pas la lumière du soleil aux plantes plus petites.

Finalement, Mario Doiron ajoute qu’on devrait éviter de planter les patates et les fraises dans un même jardin, puisqu’elles sont souvent touchées par des maladies lorsque plantées à proximité, ce qui réduit leur productivité.