•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le spectacle «Bulle dosée» et la popularité du slam

Michel le samedi, ICI Première
Rattrapage du samedi 30 janvier 2021

Le spectacle «Bulle dosée» et la popularité du slam

Démocratiser la poésie à travers le slam

Lou Poirier sur scène parlant dans un micro et tenant une feuille de texte dans sa main droite.
La slameuse, comédienne au théâtre et danseuse, Lou Poirier.PHOTO : Radio-Canada / Crédit : Zoé Levesque
Michel le samedi, ICI Première
Michel le samediPublié le 4 février 2021

Grâce à la performance de la jeune poète et slameuse de 22 ans, Amanda Gorman, lors de l'investiture du président des États-Unis Joe Biden, le 20 janvier, plusieurs ont fait la découverte du slam. Cette forme de poésie axée sur l'oralité est pourtant un phénomène mondial depuis déjà quelques années. D'ailleurs, le 4e Festival international de slam/poésie en Acadie, intitulé l'édition intercalaire, sera présenté du 16 au 28 février en mode virtuel par le Conseil provincial des sociétés culturelles du Nouveau-Brunswick. L'artiste Lou Poirier y présentera un numéro.

Parmi les numéros dévoilés lors du festival, figure une capsule de slam/danse, présentée par la danseuse, comédienne au théâtre et slameuse, Lou Poirier. Intitulé La Bulle dosée, il s’agit d’un projet hybride expérimental de slam et de danse fait en collaboration avec Marie-Luce Quéverdo de la compagnie Danse en l’air.

Au début de la pandémie, subjuguée par tout ce qui était à venir et cherchant à mettre des mots sur sa propre détresse face à la nouvelle normalité, l’artiste a envoyé un questionnaire à plusieurs amis vivant partout dans le monde, pour savoir comment ils vivaient le confinement et ce début de nouveau monde que l’on croyait d’abord temporaires.

C’est en combinant les deux approches ; l’influence des mots tirés de ces questionnaires assez ludiques et l’envie de Lou Poirier de partir du mouvement, que le ‘’slam danse'' a été créé. Cinq danseuses de l’Acadie et une du Québec se sont autofilmées en basant leur danse sur des paramètres de créations donnés par Lou Poirier. L’artiste explique que le texte n’est pas venu avant la danse, mais que la danse a quand même été influencée par des ambiances ressortant des choses qu’elle pré-écrivait déjà.

Avec l’aide du cinéaste Paul Arseneau au montage et du multi-instrumentiste, Sébastien Michaud, qui a fait la bande sonore, une capsule de slam danse fut créée et sera présentée lors du 4e Festival international de slam/poésie en Acadie.

Retour sur la performance d’Amanda Gorman

Lou Poirier a été touchée par la performance de la slameuse Amanda Gorman à l’investiture de Joe Biden et son poème intitulé The Hill we climb. Elle pense que la jeune femme a vraiment un message humaniste à livrer et que c’est tant mieux si elle a choisi le slam pour le véhiculer.

La femme noire porte un veston jaune et un ruban rouge dans les cheveux. Elle est debout derrière deux micros et lève ses mains aux épaules.

La jeune poète de 23 ans Amanda Gorman a récité son poème «The Hill We Climb», lors de l'investiture du président américain Joe Biden.

AP / Patrick Semansky

« C’est certainement une voix qui peut inspirer jeunes et moins jeunes [...] à s’exprimer de cette façon-là. Je pense aussi que le fait qu’elle n’est pas blanche ou la figure caucasienne, ça va tous nous aider à aller vers un discours qui est plus humaniste et rassembleur. »

— Une citation de  Lou Poirier

Toutefois, Mme Poirier tient à préciser que le phénomène du slam est présent depuis longtemps et qu’il existe des compétitions d’envergure internationale depuis plusieurs années.

Lou Poirier parle dans un micro sur une scène alors qu'un homme est debout derrière elle, face vers le mur.

Lou Poirier sur scène lors d'une soirée de slam.

Radio-Canada / Crédit : Conseil provincial des sociétés culturelles (CPSC)

« C’est mondial. Il y a la Coupe du monde slam ça fait plus de dix ans à Paris et il y a des slameurs de n’importe où : du Japon, des États-Unis, de l’Afrique [...] c’est vraiment quelque chose qui est pour la rencontre et qui est rassembleur, c’est vraiment la base, de démocratiser la poésie. Tu as quelque chose à dire, viens essayer. »

— Une citation de  Lou Poirier

D’ailleurs, Lou Poirier n’est pas surprise qu’Amanda Gorman ait choisi le slam comme forme d’expression, puisque cet art oratoire est basé sur le respect.

« Une des règles dans la joute slam, c’est qu’on ne doit pas tenir de propos qui sont sexistes, racistes, discriminatoires, homophobes. On n’est pas là pour insulter. On peut déclarer, déclamer, on peut dénoncer, mais ça doit se faire avec doigter. »

— Une citation de  Lou Poirier

Michel Doucet a discuté avec la danseuse, comédienne et slameuse de sa passion pour le slam et de la popularité grandissante de cet art oratoire.