•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Michel le samedi, ICI Première.
Michel le samedi, ICI Première.
Rattrapage du samedi 8 février 2020

Rencontre avec le chercheur Clint Bruce

Quand l’activisme passe par la poésie

Publié le 8 février 2020
Clint Bruce devant une bibliothèque remplie de livres.
Clint Bruce est professeur adjoint à l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse, où il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales.PHOTO : Radio-Canada / Isabelle Robichaud

En pleine guerre de Sécession (1861-1865), des activistes issus de la population noire libre et francophone de Louisiane décident de faire entendre leurs voix par la création de deux journaux : L'Union : Mémorial politique, littéraire et progressiste en 1862 puis La tribune de la Nouvelle-Orléans en 1864.

Sur une période de 9 ans, environ 80 poèmes publiés dans ces journaux par des militants noirs francophones afro-créoles demandaient haut et fort l’abolition de l’esclavage et la reconnaissance de leurs droits.

À travers ces poèmes, on découvre les aspirations, les revendications et l’espoir d’une vie meilleure de cette communauté ainsi que son importante contribution à l’avancement des droits des Noirs.

Le professeur adjoint et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales à l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse, Clint Bruce, a regroupé et traduit ces poèmes dans un ouvrage intitulé Afro-Creole Poetry in French from Louisiana’s Radical Civil War-Era Newspapers.

D’après le reportage d’Isabelle Robichaud.