•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Michel le samedi, ICI Première.
Michel le samedi, ICI Première.
Rattrapage du samedi 23 novembre 2019

La robotique pour contrer les difficultés scolaires

Un nouveau programme de robotique pour les jeunes à Moncton

Publié le 23 novembre 2019
Des jeunes et des adultes prennent la pose en groupe.
Les participants à la première session du nouveau projet de robotiques du programme Vise la Réussite du Repaire Jeunesse de Moncton en partenariat avec le groupe de robotique de l'Université de Moncton.PHOTO : Radio-Canada / Isabelle Robichaud

Depuis le 21 novembre dernier, une quinzaine de jeunes fréquentant l'organisme Repaire jeunesse de Moncton ont la chance d'apprendre les rudiments de la robotique.

À raison d’une fois par semaine, des étudiants bénévoles du groupe de robotique de la faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton consacrerons une heure de leur temps à partager leur passion et leurs connaissances de la robotique aux jeunes.


Des jeunes accompagnés de quelques adultes assis en groupe à des tables dans une salle de classe.

Des jeunes participent à un projet de robotique offert par Repaire Jeunesse de Moncton en association avec la faculté d'ingénierie de l'Université de Moncton.

Radio-Canada / Isabelle Robichaud

Bien plus que de la robotique

Ce nouveau programme que l’on prévoit d'offrir à long terme a été créé grâce à un partenariat entre l’Université de Moncton, Repaire jeunesse de Moncton et coordonné par le Labo des jeunes.

Par le biais de la robotique, on espère apprendre aux jeunes à élaborer des stratégies et résoudre des problèmes, autant pour construire et programmer un robot que dans la vie de tous les jours. Le programme a également pour but de les initier aux études universitaires et de leur faire découvrir de nouveaux domaines d’intérêt.

Isabelle Robichaud s’est rendue à cette première rencontre.

D'après le reportage d'Isabelle Robichaud