•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien comprendre l’implantation du bracelet anti-rapprochement

Même Fréquence émission Première Maude Rivard ICI Première
Rattrapage du vendredi 3 décembre 2021

Bien comprendre l’implantation du bracelet anti-rapprochement

Bien comprendre l’implantation du bracelet anti-rapprochement pour les auteurs de violence conjugale

Une femme se défend, en montrant la main en signe «d'arrêt».
Québec veut mieux lutter contre la violence conjugale et les féminicides. PHOTO : Nadine Shaabana/Unsplash
Même Fréquence émission Première Maude Rivard ICI Première
Même fréquencePublié le 3 décembre 2021

Les auteurs de violence conjugale seront bientôt tenus à distance de leur victime grâce à l'implantation de bracelet anti-rapprochement, un outil de surveillance électronique qui sera déployé dans la région de Québec dès le printemps 2022 et sur l'ensemble du territoire d'ici décembre 2023.

Toutefois, les victimes dont les agresseurs sortiront des pénitenciers fédéraux, soit pour des peines de plus de deux ans, ne pourront pas compter sur cette mesure, car celle-ci n'est mise sur pied que pour les contrevenants qui sortent des centres de détentions provinciaux.

Maude Rivard en a discuté avec Louise Riendeau, coresponsable des dossiers politiques pour le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violences conjugales.