•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Même fréquence, ICI Première.
Même fréquence, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 14 avril 2021

Analyse des conditions de travail des enseignants du Québec

Les conditions de travail des enseignants moins bonnes au Québec qu'ailleurs au Canada

Publié le 15 avril 2021
Des enseignantes manifestent devant l'école Saint-Jean de Rimouski, le 14 avril 2021.
Les enseignants du Québec sont sans contrat de travail depuis un an.PHOTO : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

73 000 enseignants ont fait la grève ce matin à l'échelle de la province.

La Centrale des syndicats du Québec considère qu'il y a une désorganisation dans le secteur public, dont en enseignement, et que les mauvaises conditions de travail mettent en péril la capacité de l'État à garantir les services à la population.

Les enseignants québécois ont-ils de bonnes conditions de travail? Quelles sont celles des enseignants ailleurs au pays?

Pour Maurice Tardif, professeur titulaire à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal, qui enseigne l'histoire des idées éducatives et dirige le Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante, les conditions de travail des enseignants se sont effectivement dégradées ces dernières années.

Un salaire plus bas, un haut taux de précarité, un vieillissement du personnel enseignant et peu d'autonomie en matière de contenu sont des facteurs qui caractérisent la profession au Québec selon Maurice Tardif. Ailleurs au Canada, selon le spécialiste de l'éducation, on considère l'enseignant comme un professionnel et non comme un exécutant.

Nous en avons discuté avec lui.