•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Même fréquence, ICI Première.
Même fréquence, ICI Première.
Rattrapage du mardi 6 avril 2021

Les producteurs d'agneaux connaissent une année record

Les producteurs d'agneaux ne suffisent pas à la demande

Publié le 6 avril 2021
Gros plan sur un agneau Icelandic de la Ferme le biscornu, près de Rimouski.
Un agneau Icelandic de la Ferme le biscornu, près de Rimouski.PHOTO : Ferme Le Biscornu

Frappés de plein fouet par le confinement durant les fêtes pascales l'an dernier, les producteurs d'agneaux du Québec ont retrouvé une place dans l'assiette des Québécois.

Depuis la fin du premier confinement, la demande est soutenue si bien que depuis le début de l'année 2021, les producteurs peinent à répondre aux acheteurs et les prix atteignent des niveaux records.

L'une des raisons qui expliquent ce succès est la baisse temporaire des importations d'agneau de Nouvelle-Zélande et d'Australie, ce qui, pour Justin Audet, copropriétaire de la Ferme le biscornu, à Sainte-Blandine, est l'occasion pour les Québécois d'apprécier l'agneau d'ici.

De son côté, l'éleveur d'agneaux lourds à Saint-Paul-de-la-Croix François Deslauriers, également vice-président de la Fédération des producteurs d'agneaux du Québec, estime que le défi des prochains mois sera de conserver ce nouveau marché quand les produits extérieurs, moins chers, vont revenir plus abondants en épicerie.

Le Bas-Saint-Laurent produit le tiers des agneaux du Québec.