•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Hugo Latulippe lance le livre « Pour nous libérer les rivières »

Même Fréquence émission Première Maude Rivard ICI Première
Audio fil du lundi 11 novembre 2019

Hugo Latulippe lance le livre « Pour nous libérer les rivières »

Hugo Latulippe lance le livre « Pour nous libérer les rivières »

Le cinéaste, auteur et producteur Hugo Latulippe
Le cinéaste, auteur et producteur Hugo Latulippe PHOTO : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa
Même Fréquence émission Première Maude Rivard ICI Première
Même fréquencePublié le 12 novembre 2019

« Remettre le rôle de l'artiste au centre de la cité » : tel était le but du documentariste Hugo Latulippe (Bacon, le film, Alphée des étoiles) en rédigeant « Pour nous libérer les rivières : plaidoyer en faveur de l'art dans nos vies », publié ces jours-ci par Atelier 10. Xavier en a discuté avec lui.

Quel est le rôle de l'art dans nos vies ? « L'art mène à une quête de beauté mais aussi à nous faire penser, à nous mettre en route vers les idées, vers le sacré aussi. Le sacré sans les églises. », crois Latulippe.

Véritable plaidoyer en faveur de l'art comme façon de s'ouvrir à l'autre, son essai souligne l'importance d'explorer : « Alors qu'il y a de moins en moins d'art dans nos écoles, dans nos vies, pour des raisons de choix qui ne sont pas des raisons de moyens... On n'a jamais été aussi riches et pourtant j'ai l'impression que l'art recule. »

Pour le cinéaste installé à Cacouna, il est important d'exposer les enfants à des idées différentes, à remettre l'art au centre de nos vies. « On n'est pas que des travailleurs dans la vie, on ne sert pas qu'au système qui est le nôtre. » Il raconte avoir été inspiré, plus jeune, par Robert Lepage, Jean-Claude Lauzon, ces artistes qui « ouvrent des portes... des gens pour nous déboîter ».

Sur une note bien différente, Hugo Latulippe est revenu sur son expérience à titre de candidat pour le Nouveau parti démocratique dans Montmagny–L'Islet-Kamouraska–Rivière-du-Loup dans un texte paru dans La Presse du 3 novembre et intitulé « Ta génération sera implacable ». Un article qui a beaucoup choqué le député réélu dans la circonscription, Bernard Généreux. « Peut-être ai-je été maladroit, ce que je voulais dire c'est... est-ce qu'on est capables de transformer notre manière de vivre sur Terre aujourd'hui sachant que la biologie qui nous inclut est menacée par notre manière de vivre. Et c'est cette question que je réitère et que je nous pose, comme peuple. »