•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Même fréquence, ICI Première.
Même fréquence, ICI Première.
Audio fil du jeudi 24 octobre 2019

Vernissage de l'artiste peintre Rimouskoise Marie-Claude Goulet

Quand l’art apaise la douleur chronique des migraines

Publié le 24 octobre 2019
Marie-Claude Goulet et Émile Désaulniers, mère et fils artistes
Marie-Claude Goulet et Émile Désaulniers au micro de Xavier LacroixPHOTO : Jean-Pierre Perouma

Marie-Claude Goulet était avocate. Suite à de fortes migraines chroniques, elle a été contrainte d'arrêter son activité professionnelle.

Un jour où les douleurs sont plus fortes, elle prend des pinceaux et se met à la peinture.

Son fils, Émile Désaulniers, porte alors un regard plutôt critique sur le travail de sa mère.

C'était le début d'une aventure artistique et de réduction de la douleur.

Marie-Claude Goudet le dit, les céphalées sont devenues chroniques et invalidantes. Quand elle évoque les douleurs de l’époque, la souffrance est quotidienne.

« Les douleurs [...] mon cerveau en invente pour avoir mal »

—  Marie-Claude Goudet
Marie-Claude Goudet, une artiste qui se révèle

Marie-Claude Goudet au micro de même fréquence

Jean-Pierre Perouma

L’art est comme une thérapie, bien que non médicinale, cela apporte un réel changement.

« À travers l’art, elle a ramené du bien à travers ça »

—  Émile Désaulniers
Émile Désaulnier, un jeune artiste

Emile Désaulnier, artiste et fils de Marie-Claude Goudet

Jean-Pierre Perouma

Ses créations apportent un réel bien-être.

« On dirait que mon cerveau s’est modifé [...] plus ça va et plus c’est facile de peindre »

—  Marie-Claude Goudet

Ce 24 octobre marque le parcours de l’artiste. Elle expose pour la première fois à la galerie Alarie Art contemporain et jusqu’au 22 novembre.