•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Même fréquence, ICI Première.
Même fréquence, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 30 avril 2021

Chronique Découverte musicale avec Philippe de Carufel

Des trames sonores à découvrir avec Philippe de Carufel

Publié le 30 avril 2021
Détail de l'affiche du film Turbo Kid, dont la trame sonore est signée Le Matos.
Détail de l'affiche du film Turbo Kid, dont la trame sonore est signée Le Matos.PHOTO : Facebook

Les trames sonores sont parfois indissociables du film qu'elles soutiennent et ont leur vie propre. Pensons à celles de Star Wars, d'Indiana Jones, de Trainspotting, Footloose ou Jaws.

Parfois, elles se permettent d'être une fenêtre ouverte vers une culture, comme la bande originale du film Y tu Mama Tambien d'Alfonso Cuarón ou encore celle du Temps des Gitans d'Emir Kusturica, pour ne nommer que celles-ci. Accentuant les émotions, ajoutant à l'action ou encore définissant une situation ou un contexte, que serait le cinéma sans la musique?

Pour cette chronique hebdomadaire, Philippe de Carufel de L'Oeil de la tempête à Trois-Pistoles et dans les Basques, nous parle de découvertes musicales associées à des films actuels, des découvertes qui ont piqué sa curiosité.

Des extraits de Le Matos (Turbo Kid), Shanir Blumenkranz (Hemingway), Ahmoudou Madassane (Zerzura), Cowboy Bebop original Soundtrack (Cowboy Bebop), Pink Velvet (Verotika).