•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La consommation énergivore de la climatisation : Chronique de Valérie Borde

Médium large, ICI Première.
Audio fil du mardi 3 juillet 2018

La consommation énergivore de la climatisation : Chronique de Valérie Borde

Le côté sombre de l’air conditionné

Un climatiseur mural vu de près.
Gros plan sur un climatiseurPHOTO : iStock
Médium large, ICI Première.
Médium largePublié le 3 juillet 2018

Les 1,6 milliard de climatiseurs en usage sur la planète – quatre fois plus qu'en 1990 – représentent un gouffre énergétique totalisant 18,5 % de la consommation totale d'électricité des bâtiments, selon L'actualité. C'est une consommation d'énergie qui équivaut à celle du transport aérien et naval, et qui est appelée à tripler d'ici 2050. La journaliste Valérie Borde explique à Stéphan Bureau que l'Amérique du Nord utilise mal la climatisation.

« Il y a certaines régions où l’on manque de climatisation, souligne Valérie Borde. Aux États-Unis et en Chine, qui sont les deux pays où l’on utilise la plus grande quantité d’air froid, c’est presque 80 % des foyers qui sont climatisés. C’est vraiment énorme. Mais quand on regarde en Inde, par exemple, c’est moins de moins de 5 % des foyers qui sont climatisés. Il faut réaliser qu’une canicule, ici, c’est moins que l’ordinaire dans certains pays du monde. Hier, en Iran, il faisait 52 degrés. La normale est de 46. »

Des normes et pratiques à revoir
« Il y a d’énormes gains d’efficacité à faire », poursuit la journaliste, précisant que les gens ont tendance à utiliser de trois à quatre fois plus de climatisation que nécessaire, et que les climatiseurs en marche font grimper de deux degrés la température des villes. « Aujourd’hui, les climatiseurs les plus efficaces le sont cinq fois plus que les moins efficaces. […] C’est des questions de normes. Quand on regarde les climatiseurs qui sont vendus en Amérique du Nord et en Chine, ils consomment en moyenne 25 % plus d’énergie pour le même rendu de froid qu’en Europe. Cela prouve qu’on est capables de faire des climatiseurs ordinaires qui consomment déjà un quart moins d’électricité. »