•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Rémy Hamai, président de Act Up Paris

Médium large, ICI Première.
Audio fil du mardi 6 mars 2018

Entrevue avec Rémy Hamai, président de Act Up Paris

Act Up, le groupe qui lutte contre l’indifférence au sida

Hugues Charbonneau, Marie-Ange Luciani, Robin Campillo et Rémy Hamai sur la scène de la cérémonie des Césars, le 2 mars.
Rémy Hamai (à droite), président d'Act Up Paris, s'est emparé du micro lors de la cérémonie des Césars, à Paris, le 2 mars.PHOTO : AFP/Getty Images / PHILIPPE LOPEZ
Médium large, ICI Première.
Médium largePublié le 6 mars 2018

Le film 120 battements par minute, qui raconte le combat du groupe Act Up pour faire reconnaître l'importance de poursuivre la lutte contre le sida, a remporté six prix lors de la remise des Césars en France, vendredi. Le président actuel d'Act Up Paris, Rémy Hamai, est monté sur scène sans s'annoncer pour livrer un discours. Il explique à Catherine Perrin comment le terrain de la lutte contre le sida a changé depuis le tournant des années 1990.

« Je suis quelqu’un de concerné, dit Rémy Hami au sujet des raisons de sa colère. Surtout, [je subis] un rejet familial très présent. Les gens vous rejettent [à cause de votre] sexualité, deuxièmement, on vous rejette parce que vous êtes malade, alors que vous êtes malade parce qu’on vous a rejeté. […] Si ce sont les minorités qui sont le plus confrontées au VIH parce qu’il [y a] une prévalence énorme [de la maladie parmi elles], c’est en grande partie dû aux discriminations. »