•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Médium large, ICI Première.
Médium large, ICI Première.
Audio fil du mercredi 6 septembre 2017

Entrevue avec le conseiller financier Fabien Major : Son nouveau livre

Un conseiller financier révèle les « mensonges » des banques

Publié le 6 septembre 2017
Fabien Major au micro de Catherine Perrin
Fabien MajorPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

Avez-vous comparé [ce produit] avec d'autres? Comment cela favorise-t-il mes intérêts? Combien êtes-vous payé pour me le vendre? Voilà les trois questions qu'il faut absolument poser à son conseiller financier lorsqu'on magasine un produit bancaire, selon Fabien Major, auteur de Petits secrets et gros mensonges de votre banquier. Il explique à Catherine Perrin comment une meilleure vigilance peut permettre au consommateur moyen d'épargner 54 000 $ au cours de sa vie.

« On vend les produits qui favorisent la rentabilité de la banque et, parfois, l’employé ne connaît même pas ce que la [concurrence] offre, prévient Fabien Major. On s’en va là, tout insouciant, en se disant : "Je vais me faire conseiller un REER." Non! On s’en va se faire vendre quelque chose – la saveur du mois, avec possiblement les frais les plus élevés de l’industrie ou la rentabilité la plus faible. C’est là qu’il faut être méfiant et avoir les sens aiguisés. »

« Le consommateur est perdant lorsqu’il n’ouvre pas ses relevés, qu’il laisse ses enveloppes s‘empiler, parce que sournoisement, on va aller chercher des frais, des intérêts… Et le temps passe. »

—  Fabien Major

Fabriqué de toutes pièces
Il dit aussi : « Les produits [financiers], tout ça, ce sont des couleurs, des noms, des sentiments, des émotions qu’on va aller chercher auprès du consommateur, mais la plupart du temps, c’est fabriqué de toutes pièces. »