•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le livre Dave Courage, survivre à l'attentat du Métropolis : Entrevue

Médium large, ICI Première.
Audio fil du mardi 5 septembre 2017

Le livre Dave Courage, survivre à l'attentat du Métropolis : Entrevue

Attentat du Métropolis : les séquelles de Dave Courage

Dave Courage au micro de Catherine Perrin
Dave CouragePHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande
Médium large, ICI Première.
Médium largePublié le 5 septembre 2017

Chaque jour, Dave Courage, technicien de scène au Métropolis de Montréal, vit avec les conséquences de l'attentat qui a coûté la vie à son collègue Denis Blanchette il y a cinq ans cette semaine. L'attaque de Richard Bain visait Pauline Marois le soir de son élection comme première ministre du Québec, le 4 septembre 2012. En compagnie de Denis-Martin Chabot, coauteur d'un livre relatant le drame vécu par Dave Courage, et de Josélito Michaud, également présent le soir de l'attentat, Dave Courage parle à Catherine Perrin de son combat pour se faire indemniser et recevoir de l'aide.

Atteint à la hanche par la même balle qui a tué Denis Blanchette, Dave Courage a eu le rectum sectionné, le coccyx pulvérisé et il a dû subir une colostomie. Il souffre également d’un stress post-traumatique. En raison de tout cela, il ne peut plus travailler, mais il ne reçoit plus d’indemnités du gouvernement du Québec et il doit vivre de l’aide sociale.

« La douleur physique, ce n’est rien. Ça fait cinq ans. Je sais que j’ai mal, je suis conscient que je vais avoir mal longtemps. Ce sont les tours que ça joue à ma tête [qui sont les plus difficiles], déclare Dave Courage. Je dois me [répéter] que personne n’est en train de monter un complot contre moi, que le bruit que j’ai entendu n’était pas un coup de feu. Il faut que j’aille examiner, il faut que je voie que ce n’était pas un coup de feu. »

La part de Pauline Marois
Denis-Martin cosigne avec Dave le livre Survivre à l’attentat du Métropolis. Il estime que le gouvernement de Pauline Marois aurait dû en faire davantage pour aider le technicien. « À tort ou à raison, le Parti québécois a décidé de ne pas faire de la récupération politique. […] Dans la vie, quand quelqu’un a besoin d’aide, quand quelqu’un souffre, je me dis que c’est beaucoup plus important de s’en occuper que de s’occuper de son image politique. J’aime beaucoup Mme Marois, je la respecte, mais je pense que son gouvernement s’est trompé avec Dave. »

« Réveillez-vous »
« Cet homme-là souffre depuis cinq ans comme bien d’autres de Polytechnique ont souffert trop longtemps, dit Josélito Michaud. Leur vie a été fracassée. Il en porte encore des séquelles physiques et psychologiques. Peu importe le gouvernement en place, à partir d’aujourd’hui, réveillez-vous et aidez Dave [ainsi que] ces autres personnes qui ne reçoivent pas l’aide dont elles ont besoin pour continuer à vivre. Il a besoin de se reconstruire comme individu, de retrouver la dignité. Ce soir-là, il a été digne de faire son travail honorablement. »