•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Médium large, ICI Première.
Médium large, ICI Première.
Audio fil du jeudi 31 août 2017

Entrevue avec le cinéaste Michel Gondry : L'Usine de films amateurs

Michel Gondry, le réalisateur qui filmait les rêves

Publié le 31 août 2017
Michel Gondry au micro de Catherine Perrin
Michel GondryPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

Le va-et-vient constant de l'esprit humain entre le rêve et la réalité, voilà ce qui inspire l'homme à l'origine de films tels que Eternal Sunshine of the Spotless Mind et de vidéoclips pour Björk, Daft Punk et maints autres. De passage au Québec pour présenter l'Usine de films amateurs, un atelier de cinéma bien à sa manière, il explique à Catherine Perrin qu'il essaie de capturer l'essence de ses rêves dans ses films, mais pas de les comprendre.

« Quand on se réveille, on a l’impression d’avoir vécu une épopée. C’est ça qui est incroyable dans les rêves, dit Michel Gondry. Ç'a beau n’avoir duré que 10 minutes, je ne sais pas, on a l’impression que ç’a duré des mois et des mois et qu’on a vécu des choses profondes. Et on se dit qu’on pourrait utiliser ça dans un film, mais malheureusement, cette sensation de profondeur existe uniquement pour soi. […] On vit quelque chose d’incroyablement fort, et moi, en tant que réalisateur, je me dis : "Ça y est, j’ai le cœur de l’univers, la réponse à toutes les questions; je n’ai plus qu’à les mettre dans un film et j’aurai un chef-d’œuvre!" Mais, au fur et à mesure que le soleil sort du brouillard, cette sensation s’estompe, et finalement, on arrive en milieu de journée et on se dit : "Ben, je n’ai pas mon sujet." »

Détour, un court métrage réalisé par Michel Gondry sur iPhone

Sus au carton ondulé
Connu pour ses recours aux décors bricolés et à l’animation en volume (stop-motion), il estime que ce style est désormais un peu trop galvaudé. « Il faut que je laisse tomber le carton ondulé et le coton, c’est sûr que ça doit passer par là. C’est ce que je fais [dans mes plus récents films], mais ça me rattrape toujours un petit peu. »

Catherine Perrin tient un dessin d'elle réalisé par Michel Gondry

Radio-Canada / Olivier Lalande

Michel Gondry donnera une conférence ce soir à 18 h au Centre Phi, à Montréal, et une classe de maître le 1er septembre à 16 h à la Cinémathèque québécoise, à Montréal.

L’inauguration officielle publique de l’Usine de films amateurs, en présence de Michel Gondry, aura lieu le vendredi 1er septembre à 10 h 30 au Complexe Dompark, à Montréal.

L’Usine de films amateurs sera ouverte du 1er septembre au 15 octobre. Des séances de 15 participants auront lieu chaque jour à 9 h, à 10 h 30, à midi, à 13 h 30, à 15 h et à 16 h 30.