•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Médium large, ICI Première.
Médium large, ICI Première.
Audio fil du mercredi 1 mai 2019

L'impact du projet de loi sur la laïcité dans l'enseignement : Discussion

Voile et laïcité : féroce débat entre deux enseignantes musulmanes

Publié le 1 mai 2019
Chahira Battou et Djamila Addar au micro de Catherine Perrin.
Chahira Battou et Djamila AddarPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

Chahira Battou est née au Québec de parents marocains, et elle quittera le Québec avant de retirer son voile en public afin de respecter ce qu'elle considère être son devoir de musulmane. Djamila Addar est originaire d'Algérie et elle estime que les choix religieux doivent avoir lieu exclusivement en privé. Les deux enseignantes débattent des effets du projet de loi 21 du gouvernement Legault sur leur métier.

« On a des enseignants qui ont le bras complètement tatoué, ce qu’on ne voyait pas dans les années 1970, clame Chahira Battou. On a des enseignants [ouvertement] homosexuels, ce qu’on ne voyait pas dans les années 1970. On a des enseignantes qui sont voilées, ce qu’on ne voyait pas dans les années 1970. On est en train de [dire] à nos élèves : "Vous pouvez faire ce que vous voulez! Sois toi-même, ne te bloque pas pour suivre tes passions." »

« Le projet de loi 21 enlève encore une fois des droits fondamentaux aux femmes d’être libres de s’habiller [comme elles veulent], de choisir et de faire ce qu’elles veulent. Mon voile ne dérange personne. »

—  Chahira Battou

Garder la foi pour soi

« Les règles [de l’islam] reviennent à la personne qui a la foi, et l’islam n’a pas à imposer ses règles à la cité, plaide Djamila Addar. Il y a une diversité de croyants et de non-croyants [dans la société]. Une religion n’a pas à dicter ses règles. C’est la séparation du religieux du politique. Je veux que l’islam reste à sa place. »

« Le voile, c’est le drapeau des Frères musulmans. Ce n’est pas le drapeau des musulmans. C’est le drapeau des intégristes musulmans. […] Vous portez sur votre tête un projet politique, idéologique qui a assassiné des milliers de personnes. »

—  Djamila Addar