•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le langage codé des politiciens et militants pour s’adresser à la marge

Francis Langlois et Alec Castonguay au micro de Catherine Perrin.
Francis Langlois et Alec CastonguayPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande
Publié le 15 mars 2019

En citant le chiffre 17 dans un discours, Donald Trump a fait une référence voilée, mais politiquement payante à la théorie complotiste Qanon. En parlant de « balkanisation culturelle » ou en pastichant le film La matrice, Maxime Bernier fait un clin d'œil discret à l'extrême droite. Ces messages subliminaux séduisent les franges marginales de l'électorat sans offenser le plus grand nombre. Alec Castonguay, journaliste, et Francis Langlois, décortiquent pour Catherine Perrin cette technique surnommée « dog whistle » (sifflet à chien).

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser