•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Médium large, ICI Première.
Médium large, ICI Première.
Audio fil du vendredi 29 septembre 2017

Vins avec Élyse Lambert : Mousseux, Vouvray, Brut

Les vins d’Élyse Lambert : des bulles festives et un rouge pour les grillades

Publié le 29 septembre 2017
Gros plan sur les bouteilles de Domaine Vincent Carême Brut et de - Berretta Maremma Toscana
Les choix d'Élyse LambertPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

« J'ai mis la main sur quelque chose de très bon. J'y reviens, à ce chenin blanc », dit la seule Master Sommelier québécoise au sujet du premier vin qu'elle fait déguster aux invités du studio 18. Elle recommande un mousseux français « d'une finesse, d'une élégance et d'une tension juste magnifiques », ainsi qu'un rouge italien qui a du corps. Élyse Lambert présente ses choix à Catherine Perrin.

Pour entendre la deuxième partie de la chronique d’Élyse Lambert, suivez ce lien.

Les choix d’Élyse Lambert
- Domaine Vincent Carême Brut 2014 (France), code SAQ : 11633591, prix : 25,50 $ (Nouvelle fenêtre)
- Berretta Maremma Toscana 2015 (Italie), code SAQ : 12054217, prix : 19,75 $ (Nouvelle fenêtre)

Acidité, tension et fraîcheur
« C’est un mousseux qui vient d’arriver sur les tablettes. Il n’y en aura pas longtemps parce qu’il est déjà sorti des entrepôts. Par contre, il est dans 115 magasins, dit la spécialiste au sujet du Brut du Domaine Vincent Carême. La qualité d’un vin, pour faire un grand mousseux, c’est une acidité assez vive au départ. Le chenin répond extrêmement bien à cette qualité-là, qui nous amène sur un vin de tension. […] On est sur des notes de pomme jaune, de paille, de fleur blanche avec une texture assez crémeuse, mais toujours avec cette belle fraîcheur en fin de bouche. »

Fraîcheur et matière
« On commence à sentir l’automne, et j’avais envie de quelque chose d’un petit peu plus riche, dit-elle au sujet du Maremma Toscana de Berretta. Ce sangiovese, mêlé à un peu de cabernet, est bien fruité, assez puissant, mais avec de la fraîcheur derrière. C’est un vin qui a subi un élevage en fût et en foudre – ce sont les grands fûts, en fait. […] Néanmoins, si vous avez encore envie, ce week-end, de vous faire quelques grillades, ça a quand même pas mal de fruit, de la matière, des tanins, mais aussi de la fraîcheur. Cet équilibre me plaît beaucoup. »