•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Médium large, ICI Première.
Médium large, ICI Première.
Audio fil du vendredi 16 juin 2017

Vins avec Élyse Lambert : Deux suggestions, un rouge

Des vins biologiques, nature et orange à déguster, selon Élyse Lambert

Publié le 16 juin 2017
Les vins présentés par Élyse Lambert cette semaine
Les choix d'Élyse LambertPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

« Aujourd'hui, on parle de vins nature, on parle de vins biologiques, on parle de vins orange. On va aller sur tous les spectres de cette tendance », annonce la seule Master Sommelier canadienne. Elle fait goûter à l'équipe un côtes-du-rhône rouge biologique français, ainsi qu'un vin orange d'Italie. Élyse Lambert présente ses choix à Catherine Perrin.

Pour entendre la deuxième partie de la chronique d’Élyse Lambert, suivez ce lien.

Les choix d’Élyse Lambert
- Perrin Nature 2015 (France), code SAQ : 00918821, prix : 19,95 $ (Nouvelle fenêtre)
- Radikon Ribolla Gialla 2008 (Italie), code SAQ : 12493121, prix : 42,75 $ (Nouvelle fenêtre)

Passe-partout
« C’est en fruit, c’est croquant, ça a de jolis tanins, c’est frais, c’est un vin passe-partout intéressant, c’est bio et c’est moins de 20 $, dit Élyse Lambert au sujet du Perrin Nature. Ce qui est intéressant, c’est qu’on est capable de faire un compromis entre un vin qui respecte la nature […] et un produit délicieux, qu’on a envie de boire, qui est tout à fait respectueux du Rhône. On apportera peut-être deux bouteilles plutôt qu’une au paternel ce week-end. »

Pour sortir des sentiers battus
Élyse Lambert explique d’abord que le vin orange est fabriqué à partir de la fermentation du raisin blanc, parties solides incluses, durant une longue période de temps. Le producteur Radikon est un vétéran en la matière.

« On se retrouve avec des caractères complètement différents de ce qu’on a d’habitude en blanc, avec des [notes] qui rappellent le safran, la noix de muscade, les fruits à noyau, la bergamote, des notes de sous-bois avec des pointes d’ensilage. Il y a vraiment beaucoup de choses dans ce vin, et c’est déstabilisant. […] Ça peut faire de beaux accords avec des tajines, des mets indiens, du fromage, une petite compote safranée, une courge Butternut avec peut-être quelques noix de pin grillées… Il faut sortir des sentiers battus avec ce produit. »