•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Médium large, ICI Première.
Médium large, ICI Première.
Médium large

Audio fil du mardi 14 novembre 2017

Résumé

  • 9 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Catherine Perrin

  • 9 heures 7 minutes

    Le déclin de l'autorité : Discussion

    Stéphanie Deslauriers et Jordi Pourcher-Bouchard au micro de Catherine Perrin

    Les vertus de l’autorité

    Même si les générations X et Y tendent à la délaisser dans l'éducation de leurs enfants, l'autorité procure aux enfants un encadrement bienveillant, une hiérarchie et une routine dont ils ont besoin. En revanche, elle peut inciter les enfants à devenir dépendants et influençables. Jordi Pourcher-Bouchard, enseignant, et Stéphanie Deslauriers, psychoéducatrice et auteure, débattent des bons et des moins bons côtés de l'autorité au micro de Catherine Perrin.
  • 9 heures 28 minutes

    Les capsules et le jeu de société Jokes de papa : Entrevue

    Kévin Marquis et Laurent Lasalle tenant un exemplaire du jeu de société Jokes de papa

    Jokes de papas : les blagues douteuses submergent le web

    Une entreprise québécoise a adapté un concept de vidéos virales qui fait fureur chez les Anglo-saxons : les « dad jokes », ou des joutes de blagues tellement douteuses qu'elles pourraient être le fruit d'un père de famille un peu dépassé. Le succès de ces vidéos a poussé l'entreprise à lancer un jeu de société inspiré du concept. Kévin Marquis, cofondateur de GaboomFilms, et Laurent Lasalle, youtubeur et chroniqueur, expliquent à Catherine Perrin comment cela les a menés à partager un plateau de tournage avec des comédiens de la série Stranger Things.
  • 9 heures 43 minutes

    Les universitaires, cibles des services secrets : Entrevue

    Michel Juneau-Katsuya au micro de Catherine Perrin

    Ces universitaires qui deviennent des espions

    Argent, idéologie, sexe et ego. Ces quatre facteurs permettent aux agences de renseignement de recruter n'importe qui aux fins d'espionnage, selon Michel Juneau-Katsuya. C'est ainsi qu'ils parviennent à recruter, notamment, des professeurs et des scientifiques étrangers afin de les attirer hors de leur pays et d'avoir accès à leurs secrets. L'ancien agent du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) décrit à Catherine Perrin ces processus de recrutement d'agents très spéciaux.
  • 10 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 10 heures 6 minutes

    L'abonnée du mois, Claire Lamarche : Être à l'écoute des adolescents

  • 10 heures 12 minutes

    Plateau nature

  • 10 heures 15 minutes

    Neurosciences avec Sonia Lupien : Les bases cérébrales de l'amour entrepreneurial

    Une femme d'affaires de dos devant un graphique

    Pourquoi l’amour entrepreneurial rend aveugle

    La gratification ressentie par les entrepreneurs est comparable à l'amour d'un père pour son enfant. C'est ce qu'ont démontré des études qui cherchaient à comparer l'amour entrepreneurial au sentiment amoureux. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, explique à Catherine Perrin que cette forme d'amour désactive certaines régions du cerveau liées aux émotions négatives et à la cognition sociale, ce qui explique pourquoi certains entrepreneurs ne peuvent déceler les défauts de leur entreprise.
  • 10 heures 25 minutes

    Étude scientifique par Renaud Manuguerra-Gagné : Les cellules de peau transgénique

    Gros plan sur de la peau humaine

    Des cellules de peau transgéniques sauvent la vie d’un jeune garçon

    Des chercheurs ont transformé la vie d'un petit immigrant syrien de 7 ans qui avait une maladie de peau extrêmement rare. Ils ont injecté un virus modifié dans les cellules souches de couches de peau et ont ensuite greffé celle-ci sur le malade. Le garçon souffrait d'épidermolyse bulleuse dystrophique, qui faisait que sa peau se détachait au moindre stress. Renaud Manuguerra-Gagné, journaliste scientifique, rend compte de cette avancée majeure au micro de Catherine Perrin.
  • 10 heures 31 minutes

    Nature avec Pierre Gingras : Suggestions de nouveautés littéraires

    Les livres présentés par Pierre Gingras étalés sur une table

    Des livres à découvrir sur les arbres

    Une île d'arbres, Des arbres et des hommes, Écouter l'arbre et la feuille, La vie secrète des arbres... Voilà quelques ouvrages que Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, recommande tout particulièrement pour qui s'intéresse aux arbres. Il révèle à Catherine Perrin quelques découvertes qu'il a faites à leur lecture.
  • 10 heures 42 minutes

    Gastronomie avec Lesley Chesterman : Tout sur les champignons

    Bol rempli de champignons

    Comment bien apprêter les champignons

    Crimini, pleurotes, shiitakes... Dans les épiceries, le choix de champignons n'a jamais été aussi grand et leur prix n'a jamais été aussi bas. Lesley Chesterman, critique gastronomique, souligne qu'il faut tenir compte du gras, du rehaussement et des herbes qui les accompagneront pour choisir quelle variété utiliser dans un plat. Elle donne à Catherine Perrin des trucs pour bien les laver et les cuire, et propose une recette de crème de champignons.
  • 10 heures 53 minutes

    À venir à Midi info avec Manon Globensky

  • 10 heures 54 minutes

    Étude scientifique avec Renaud Manuguerra-Gagné : Le grand malheur des dinosaures

  • 11 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 11 heures 6 minutes

    Vivre 100 ans : Discussion et témoignages

    Claire Sigouin et Madeleine Rousseau Berthiaume au micro de Catherine Perrin

    La vie secrète des centenaires

    Elles disent qu'elles n'ont pas de secret particulier, mais elles sont soupçonnées d'avoir toujours soigné leur alimentation, évité le stress et pris le moins de médicaments possible. Claire Sigouin et Madeleine Rousseau, toutes deux âgées de 102 ans, prennent la vie un jour à la fois. En compagnie de Justine Latour et de Marie Noëlle Blais, coauteures du livre Vivre cent ans, elles expliquent à Catherine Perrin pourquoi Expo 67 les a marquées et pourquoi elles préfèrent l'époque actuelle au passé.