•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Peu de nouveaux arrivants intéressés par l'assurance vie

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du mardi 4 octobre 2022

Peu de nouveaux arrivants intéressés par l'assurance vie

Peu de nouveaux arrivants intéressés par l'assurance-vie

Illustration d'une main qui tend de l'argent en papier à une autre main.
Peu de nouveaux arrivants intéressés par l'assurance vie.PHOTO : iStock / Aleksei Morozov
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 4 octobre 2022

Le choix de souscrire ou non à une assurance-vie peut sembler facile à faire, mais cette décision peut s'avérer beaucoup plus complexe pour les nouveaux arrivants.

Le conseiller financier André Felix Bakehe explique que plusieurs facteurs font en sorte que bon nombre de nouveaux arrivants décident de ne pas acheter d'assurance-vie.

Selon lui, quatre facteurs sont en cause : un rapport à la mort différent, un manque d'information, un manque de ressources financières et le fait qu'il ne s'agisse pas toujours d'une priorité.

Il ajoute également que plusieurs nouveaux arrivants préfèrent cotiser à des organismes qui distribuent de l'argent amassé aux familles au moment d'un décès, une tradition bien implantée dans les communautés africaines, notamment.

« Ces contributions sont collectées à travers des organismes ou associations un peu partout au Canada et les fonds sont par la suite remis aux familles endeuillées. »

— Une citation de  André Felix Bakehe, conseiller financier