•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un sondage révèle que 65% des Canadiens envisagent de changer d'emploi

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du lundi 6 décembre 2021

Un sondage révèle que 65% des Canadiens envisagent de changer d'emploi

Pourquoi autant de Canadiens songent-ils à changer d’emploi ?

Une affiche indiquant "Nous embauchons" sur le bâtiment d'une entreprise.
Selon un sondage du cabinet de recrutement Hays, 65% des Canadiens sondés songent sérieusement à changer d'emplois, une augmentation de 16 points par rapport aux 49% de l'année dernière.PHOTO : Radio-Canada / Denis Babin
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 6 décembre 2021

Près de 65% des Canadiens sondés par le cabinet de recrutement Hays envisagent sérieusement de changer d'emploi prochainement.

Xavier Thorens, président de Thorens Solutions, rappelle qu’au niveau national c’est l’inversion de la pyramide des âges qui donne l'avantage aux chercheurs d’emplois sur le marché du travail.

« Un employé, pour qu’il ait envie de rester dans son emploi, doit [trouver] du sens à son travail et puis une perception d’une certaine justice ou d’une certaine équité. »

— Une citation de  Xavier Thorens, président de Thorens Solutions

Il souligne que le salaire n’est pas l’élément qui motive nécessairement les employés. Si on pense que notre salaire est juste, on ne pense plus à notre salaire, estime-t-il.

De plus, M. Thorens précise qu’un climat toxique de travail émane d’un style de gestion exercé dans une entreprise, ce qui inclut la sélection des employés.

« Si on [engage] des gens qui ont des comportements toxiques, puis qu’on intervient jamais, ça va être contributeur [au manque de rétention]. »

— Une citation de  Xavier Thorens, président de Thorens Solutions

Pour le spécialiste en recrutement, les entreprises doivent miser sur la rétention de leurs employés, car le roulement de personnel est coûteux.