•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une étude pour mieux comprendre la parole et le bruit

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 26 novembre 2021

Une étude pour mieux comprendre la parole et le bruit

Comment atténuer les effets du bruit sur les discussions

Une femme tend la main à son oreille pour mieux entendre.
On peut avoir une bonne audition et avoir de la difficulté à percevoir une conversaton lorsqu'il y a du bruit ambiant.PHOTO : getty images/istockphoto / natasaadzic
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 26 novembre 2021

Une étude canadienne tente de trouver une façon d'atténuer les effets néfastes du bruit environnant lors d'une discussion.

Pour améliorer la compréhension de la parole à travers le bruit ambiant, il faut stimuler le cortex prémoteur ventral gauche qui était jusqu’ici connu pour produire les sons de la parole, révèle Pascale Tremblay, professeure et chercheuse au centre de recherche CERVO de l’Université Laval à Québec et co-auteure de l’étude Mieux comprendre à travers le bruit.

« En fait, la difficulté ne porte pas sur la capacité à entendre [...] c’est qu’ils n’arrivent pas à discerner les sons. »

— Une citation de  Pascale Tremblay, professeure et chercheuse au centre de recherche CERVO de l’Université Laval à Québec

Cette découverte permet de comprendre la source des difficultés de compréhension de la parole à travers un bruit ambiant.