•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'histoire des jardins urbains à Détroit

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 20 octobre 2021

L'histoire des jardins urbains à Détroit

Une brève histoire de l’agriculture urbaine à Détroit

Une petite terre avec plusieurs cultures dans un quartier.
La ferme MUFI (The Michigan Urban Farming Initiative) dans le quartier North End est un exemple d'agriculture urbaine à Détroit.PHOTO : Radio-Canada / Rose St-Pierre
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 20 octobre 2021

L'agriculture urbaine à Détroit n'est pas une réponse au déclin de la ville pendant la fin des années soixante, mais plutôt une réaction à la panique financière qui remonte à la fin du 19e siècle.

Brintha Koneshachandra, doctorante en histoire de Détroit à l’Université de Montréal, explique que c’est le maire de Détroit de l’époque, Hazen S. Pingree, qui va créer un le premier programme pour soutenir les jardins en milieu urbain, les Pingree’s Potatoe Patches.

Cette initiative a surtout bénéficié à la population immigrante d’origine européenne qui se retrouvait soit au chômage, soit à gagner de maigres salaires.

Une femme fait face à la caméra.

Selon Brintha Koneshachandra, les revendications des manifestants à l’époque et celles des manifestants antiracistes aujourd’hui ne sont pas si différentes.

Avec l'autorisation de Brintha Koneshachandra

L’idée de jardins communautaires apparaît dans les années soixante-dix parmi des activistes afro-américains.

« Pour ces militants, la transformation de la ville doit passer par l’humain et [...] la population. »

— Une citation de  Brintha Koneshachandra, doctorante en histoire de Détroit à l’Université de Montréal

Selon l’historienne, c’était une façon de défier le statu quo, alors que la ville de Détroit entamait son déclin.