•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Projet audio seulement.
Projet audio seulement.
Rattrapage du jeudi 10 juin 2021

Une travailleuse sociale musulmane nous parle d'islamophobie à Windsor

La sensibilisation continue pour lutter contre l’islamophobie

Publié le 10 juin 2021
Portrait d'une jeune femme souriante. Elle porte un foulard.
Hiba Hamed, travailleuse sociale et ambassadrice de l'Association canadienne pour la santé mentalePHOTO : Soumise par Hiba Hamed

Alors qu'une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi soir à la mosquée de Windsor pour rendre hommage à la famille Afzaal tuée à London, une travailleuse sociale appelle à plus d'éducation pour faire tomber les barrières et faire cesser la haine.

Hiba Hamed qui est également ambassadrice de la Société canadienne pour la santé mentale reconnaît que l’islamophobie et d’autres formes de discriminations existent toujours dans nos communautés.

Pour elle, seule une grande sensibilisation permanente au niveau tant local que fédéral pourra éradiquer ce fléau.

Mise en place de plans sécuritaires dans des écoles, surveillance des médias sociaux pour supprimer les messages haineux et développement d’un curriculum culturel sur la diversité, l’inclusion et l'équité sont autant de pistes que proposent Mme Hamed pour changer les choses.

Elle estime par exemple que des groupes de discussion multiculturelles faciliterait non seulement la compréhension mutuelle, mais aussi l’acceptation de l’autre pour une vie communautaire harmonieuse.

Cette tragédie devrait servir pour voir les conséquences qu’il y a d’attenter à la vie d’une personne pour des simples raisons de croyances. C’est la communauté toute entière qui en souffre, conclut-elle.