•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Projet audio seulement.
Projet audio seulement.
Rattrapage du vendredi 4 juin 2021

L'impact du confinement sur l'incivilité des partisans sportifs

Retrouver son savoir-vivre après la pandémie

Publié le 4 juin 2021
Un partisan tient une affiche critiquant le travail d'un arbitre devant lui.
Les arbitres sont souvent la cible de moquerie de la part des partisans.PHOTO : Getty Images / Paul Bereswill

Depuis le retour des partisans dans les stades et arénas, il semble avoir une hausse des gestes déplacés envers les athlètes. Objets lancés depuis les estrades, crachats sur les joueurs ou bagarres généralisées ont été capturés sur vidéo et largement diffusés sur les réseaux sociaux. Selon Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue clinicienne et professeure associée à l'UQAM, un confinement prolongé peut entraîner des comportements indésirables lors du retour en société.

Le confinement nous a amené beaucoup de pression et de contrainte à gérer, affirme-t-elle.

Elle souligne que lorsqu'on vit des moments frustrants, on peut avoir des réactions plus fortes et impulsives.

Elle note que depuis 15 mois, la réalité des gens a été complètement bouleversée et un retour à la normale ne sera pas facile pour tout le monde.

Elle invite à la patience collective et à l’écoute de soi-même et des autres.

La psychologue assure qu'il est tout à fait normal de ressentir de l'anxiété à l'idée du déconfinement. Elle recommande de retrouver lentement ces liens sociaux en allant à notre propre rythme.

C’est pas parce qu’on est invité qu’on est obligé d’aller et de suivre ce que les autres font, dit-elle.

Pour ceux qui pensent avoir du mal à garder leur calme lors des premiers regroupements sociaux, Madame Beaulieu-Pelletier avise qu’il faut être attentif à nos émotions, et prendre un peu de recul pour éviter les gestes irréfléchis.