•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La province part en campagne contre les sangliers

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 23 avril 2021

La province part en campagne contre les sangliers

L’Ontario veut empêcher la prolifération des cochons sauvages

Un sanglier
Les sangliers à l'état sauvage sont considérés en Ontario comme une espèce envahissante qui peut endommagés les récoltes et les écosystèmes indigènes.PHOTO : iStock
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 23 avril 2021

Le ministère des Ressources naturelles et des Forêts de l'Ontario a décidé ce printemps d'accélérer sa campagne contre la prolifération des cochons à l'état sauvage.

Rachel Gagnon, analyste des politiques de biodiversité au ministère Ressources naturelles et des Forêts de l'Ontario, dit qu’il n’y a pas encore beaucoup de cochons sauvages sur le territoire. L’objectif de cette campagne est donc d'éviter qu’une population de ces animaux à l’état sauvage s’installent dans la région.

Pour l’instant, la majorité de ceux observés dans la nature sont des bêtes qui se sont récemment échappées de leur élevage.

Rachel Gagnon précise que le cochon sauvage est considéré en Ontario comme une espèce envahissante qui peut être dangereuse pour les écosystèmes indigènes en raison de la prédation, mais aussi de la compétition pour la nourriture.

De plus, le cochon sauvage peut représenter une menace pour l’agriculture en piétinant les récoltes et en creusant dans les champs.

Le ministère des Ressources naturelles et des Forêts demande l’aide des citoyens pour éliminer le danger que posent ces bêtes et a mis à la disposition de la population une adresse courriel pour signaler toute observation de cette espèce.