•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 14 avril 2021

Le dossier des maisons placardées de la route Indian toujours pas réglé

Un premier projet de reconstruction sur la rue Indian à Windsor

Publié le 14 avril 2021
Une maison abandonnée en ville
Cette maison comme tant d'autres sur la rue Indian est abandonnée depuis des années.PHOTO : Google Map

En début de semaine, le comité de protection du patrimoine de la ville de Windsor a accepté la démolition et la reconstruction d'une maison de la rue Indian, tout près du pont Ambassadeur.

Sarah Morris, ancienne animatrice d’un balado sur la politique municipale, explique que, dans les années 1990, les maisons du quartier ont été achetées par le propriétaire du pont ambassadeur, qui voulait élargir son infrastructure

Pour empêcher que la compagnie ne détruise ces maisons, la ville de Windsor à désigné le district lieu patrimonial. Malgré les efforts de la Ville, le quartier comporte maintenant 130 maisons délabrées.

Après la demande d’un développeur d’acheter et reconstruire une des maisons en respectant le style architectural des années 1920, le comité de protection du patrimoine a approuvé le projet.

Elle souligne que le conseil fait très attention de ne pas approuver n’importe quelle demande de démolition, pour s’assurer que les investisseurs travaillent de bonne foi.

Ils veulent voir que, s’ils donnent cette propriété, quelque chose de spécial va arriver, affirme Sarah Morris.

Pour Madame Morris, l’attention se tourne maintenant vers les autres maisons négligées du quartier, pour voir qui sera en mesure de les réparer.

Elle garde espoir que, si des gens sont prêts à s'intéresser à ces rénovations, le quartier pourrait renaître un jour. Par contre, elle doute que la compagnie du pont ambassadeur sera partie prenante de la revitalisation du district.

On ne doit pas avoir plus de compagnies dans ce quartier, on doit avoir des familles, conclut-elle.