•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du mardi 23 mars 2021

Notre rapport au temps transformé par la pandémie

Comprendre l'impact de la pandémie sur la notion de temps

Publié le 23 mars 2021
Un réveille-matin analogique constitué d'une horloge blanche au contour bleu surmontée de deux cloches en métal chromé.
La notion du temps change en période de pandémie.PHOTO : iStock

Il va sans dire que la pandémie a bouleversé nos habitudes et nos repères. Selon Simon Grondin, professeur à l'école de psychologie de l'Université Laval, cette situation a aussi eu un impact sur notre rapport avec le temps.

Il souligne que pour plusieurs, la notion du temps est devenue très mêlée dès les premières semaines du confinement.

Le professeur précise que l'arrêt instantané du travail et des activités a fait en sorte que les jours perdaient leur identité propre.

Des études ont aussi démontré que le temps semblait passer plus lentement pour ceux qui avaient des attitudes négatives

Les gens qui ont une attitude plus fataliste, ou une attitude négative par rapport au passé sont plus susceptibles de moins bien vivre un état comme celui de la pandémie, affirme Simon Grondin.

Dans ces moments toujours incertains, il suggère de regarder son calendrier et marquer les événements à venir, pour ne pas perdre, encore une fois, nos repères.

La meilleure manière de ne pas être trop pris dans le temps c’est de rester occupé, de faire des choses qu’on aime, croit-il.