•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des livres bilingues pour faciliter l'apprentissage du français

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 17 mars 2021

Des livres bilingues pour faciliter l'apprentissage du français

Les bienfaits des livres bilingues sur l’apprentissage du français

Un jeune garçon lit un livre allongé.
Un enfant lit.PHOTO : iStock
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 17 mars 2021

Une étude démontre que la littérature jeunesse bilingue encourage l'apprentissage de la langue française. Menée dans des écoles d'immersion française, cette recherche pourrait mener à de nouvelles réflexions sur l'apprentissage du français en milieu minoritaire.

Les auteurs de l'étude se sont intéressés à des élèves de la 3e et 4e année d'écoles d'immersion française en Saskatchewan. Ils leur ont donné des livres bilingues, puis ils ont recueilli leurs impressions non seulement comme objet, mais aussi comme outil linguistique.

Selon Joël Thibault, professeur de didactique du français à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa et coauteur de la recherche, les élèves ont vu beaucoup d'avantages à l’utilisation de ces livres.

La plupart ont mentionné que c'était des livres utiles pour leur apprentissage du vocabulaire en français. Certains ont même mentionné que certains passages du livre les avaient aussi aidés à développer leur connaissance du lexique anglais, note-t-il.

Il explique que ces livres pourraient devenir des outils précieux pour ceux qui enseignent la langue française.

L’idée n’est pas faire de l’anglais dans le cours de français, mais plutôt de collaborer avec l’enseignant qui donne le cours d’anglais pour mettre en pratique dans les deux classes des activités qui gravitent autour d’un même livre pour que les élèves puissent faire des va-et-vient entre le français et l’anglais et qu’ils puissent parfaire l’un et l’autre, poursuit le chercheur.

Un outil pour les écoles françaises en milieu minoritaire

Au-delà des écoles d'immersion, M. Thibault indique que la littérature bilingue pourrait aussi avoir pleinement sa place dans les écoles de langue française en milieu minoritaire.

Selon lui, il pourrait s’agir d’une ressource parmi tant d’autres, notamment dans les classes de maternelle/jardin et de première année.

Ça pourrait être intéressant de commencer l’année en lisant des livres bilingues étant donné que les élèves ont vécu une certaine exposition à l’anglais et qu’ils vont pouvoir à la lecture de ces livres bilingues utiliser leurs connaissances de l’anglais pour s’approcher du français, explique-t-il.

« Les effets positifs sont réciproques de l’anglais et français et vice-versa. L’anglais devient une ressource, comme une image, pour que l’élève puisse comprendre le texte. »

—  Joël Thibault, professeur de didactique du français à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa

Un sentiment d'appartenance à la francophonie

Qu'en est-il de l'efficacité à long terme de cette littérature pour la maîtrise de la langue des élèves?

Joël Thibault estime que l'intégration des ressources pédagogiques qui reflètent la réalité linguistique des élèves leur permettra d'autant plus de s'identifier à la francophonie.

« Si l'on reconnaît que l’identité linguistique de l’élève est plurielle. Il va avoir cette tendance à se reconnaître dans la francophonie. »

—  Joël Thibault, professeur de didactique du français à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa

Joël Thibault note aussi que les résultats de cette recherche sont adaptables à l'apprentissage de toutes les langues.