•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Projet audio seulement.
Projet audio seulement.
Rattrapage du mercredi 20 mai 2020

Pas de retour à l'école avant l'automne pour les élèves de l'Ontario

Maintenir le français en restant à la maison : le défi des élèves des écoles francophones

Publié le 20 mai 2020
Une mère aide son fils dans ses lectures. Ils sont installés côte à côte à une table de cuisine.
De nombreux parents ont besoin d'aide pour soutenir l'apprentissage de leurs enfants à la maison.PHOTO : Radio-Canada

Alors que les écoles resteront fermées en Ontario jusqu'à la rentrée prochaine, les effets sur les enfants qui fréquentent les écoles francophones, mais qui ne parlent pas le français à la maison, seront importants. C'est ce qu'affirme la professeure au département d'Éducation de l'Université d'Ottawa, Phyllis Dalley.

La professeure admet que du point vue de la sécurité des élèves et des enseignants le gouvernement a pris une bonne décision, mais elle s'inquiète de la perte d'habileté en français de ces enfants après une si longue fermeture des écoles.

Si les enfants n'ont pas la possibilité de converser avec d'autres personnes en français, ça veut dire qu'ils perdent un peu de cette capacité-là, affirme-t-elle.

Selon elle, il faudrait créer des espaces francophones virtuels afin de permettre aux jeunes de pratiquer la langue.

Elle ajoute que les jeunes qui n'auront pas eu d'exposition à la langue pendant plusieurs mois auront tendance à user de la traduction à leur retour à l'école.

Il faudra que les enseignants soient bien outillés pour assurer un bain de français à tous les niveaux scolaires, constate-t-elle.

Malgré les nombreux défis auxquelles font face les familles, Phyllis Dalley note que la situation rapproche les parents de l’éducation de leurs enfants. Elle espère que les liens qui se tissent présentement seront maintenus lors de la reprise en septembre.