•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La crise du coronavirus pousserait-elle les gens à découvrir leur foi?

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du lundi 13 avril 2020

La crise du coronavirus pousserait-elle les gens à découvrir leur foi?

La religion, un refuge en temps de pandémie?

Une croix illuminée par le soleil malgré un ciel nuageux
Une croix illuminée par le soleil malgré un ciel nuageuxPHOTO : iStock / marydan15
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 13 avril 2020

En pleine pandémie de COVID-19, beaucoup trouvent refuge dans la religion. Gilles Routhier, professeur à la Faculté de théologie de l'Université de Laval à Québec met toutefois en garde ceux qui seraient tentés de prendre la religion pour ce qu'elle n'est pas c'est-à-dire une protection contre le virus.

Si le médecin se prend pour Dieu, il fait une erreur, mais si on prend Dieu pour un médecin, on fait une autre erreur, note-t-il.

L’expert confirme toutefois que la spiritualité peut être un moyen de donner un sens à sa vie pendant ces moments difficiles. Il explique que la spiritualité ne se limite d’ailleurs pas uniquement à la religion, et que c’est une dimension qui fait partie de l'être humain.

On doit y avoir recours davantage lorsqu’on a le dos au mur et qu’on est acculé plus rapidement aux questions fondamentales, souligne-t-il.

Religion et science

Même si le discours populaire tend à penser que la religion et la science cohabitent mal, Gilles Routhier s'oppose à cette idée.

Pour lui, l'être humain a besoin non seulement d’une approche poétique qu'on peut trouver à travers la religion et la spiritualité, mais aussi d'une approche rationnelle issue de la science.