•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chronique tranche de vie avec Chantal Vallée

Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du mardi 28 septembre 2021

Chronique tranche de vie avec Chantal Vallée

Les défis du vivre ensemble après la pandémie

L'entraîneuse et directrice générale des Honey Badgers de Hamilton Chantal Vallée
Chantal Vallée, entraîneuse de l'équipe féminine de basketball de l'Université de WindsorPHOTO : La Presse canadienne / HO
Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontièresPublié le 28 septembre 2021

CHRONIQUE | Après plus de 18 mois d'une pandémie qui a entraîné des confinements, le port du masque et la distanciation physique,le retour à la vie normale peut-être plus difficile que prévu. L'entraîneuse de l'équipe féminine de basketball de l'Université de Windsor, Chantal Vallée, signale que les interactions sociales après cette très longue pause peuvent être plus complexes.

Plusieurs affirment se sentir socialement maladroits ou encore complètement épuisés, après du temps passé avec leurs amis ou collègues.

Chantal Vallée note que même au sein de son équipe, certaines joueuses se sentent anxieuses de passer tant de temps en groupe et ne savent plus comment être une bonne coéquipière.

Pour remédier à ce problème, elle souligne qu’il faut être honnête avec soi-même, écouter les autres et prendre le temps de jaser entre équipes.

Si vous avez du mal, parlez-en, si vous êtes correct, parlez-en aussi, affirme-t-elle. Chantal Vallée rappelle que l’authenticité est primordiale dans les interactions sociales.