•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Matins sans frontières, ICI Première.
Matins sans frontières, ICI Première.
Rattrapage du mardi 23 février 2021

Chronique tranche de vie avec Chantal Vallée

L'art de dire non

Publié le 23 février 2021
L'entraîneuse de l'équipe des Lancers, Chantal Vallée, pose à la caméra dans un studio de radio.
Chantal Vallée est entraîneuse de l'équipe féminine de basketball des Lancers de l'Université de Windsor. PHOTO : CBC News Windsor

Est-il possible de répondre à nos demandes professionnelles, de rester en forme, de maintenir une vie sociale tout en gardant une qualité de vie désirable?

La réponse est « oui » mais seulement, si on peut dire « non ».

Pas non dans le sens ce n'est pas possible [...] mais il faut trouver la capacité de dire non, si on veut rester balancé, dit Chantal Vallée, entraîneuse de l'équipe féminine de basketball de l'Université de Windsor.

Madame Vallée souligne que refuser des opportunités pour donner la priorité à son propre bien-être demande du courage, un acte qu’elle-même a dû faire plus tôt cette semaine.

Ça nécessite une haute estime de soi d'avoir le courage de dire non et dire je me tiens pour des principes auxquelles je crois, affirme-t-elle

Elle précise que développer cette compétence de savoir dire non peut nous éviter le burnout et nous permettre de rester en bonne santé.

Elle recommande de concentrer nos efforts sur un seul projet à la fois pour maintenir l’équilibre dans notre vie.