•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Festival Fous de Théâtre : Entrevue avec Émilie Perreault et Simon Boulerice

La matinale d'été, ICI Première.
Audio fil du jeudi 8 août 2019

Festival Fous de Théâtre : Entrevue avec Émilie Perreault et Simon Boulerice

Simon Boulerice et Émilie Perreault brisent le préjugé élitiste autour du théâtre

Montage photo montrant un homme souriant à pleine dent devant un micro orange d'ICI Première et une femme blonde devant un micro noir.
L'auteur Simon Boulerice et la journaliste culturelle Émilie Perreault.PHOTO : Radio-Canada
La matinale d'été, ICI Première.
La matinale d’étéPublié le 8 août 2019

Si vous aimez les arts de la scène autant que l'auteur Simon Boulerice et la journaliste culturelle Émilie Perreault, c'est à l'Assomption que vous aurez envie de flâner dans les prochains jours, au festival Fous de théâtre. Rencontre avec les deux porte-parole de ce rendez-vous.

C’est avec le sourire aux lèvres et une complicité qui crève les yeux que les deux collaborateurs à l’émission Cette année-là, diffusée sur les ondes de Télé-Québec, relèvent le défi d’une carte blanche au festival Fous de théâtre. Les deux amoureux de cet art ne prennent pas leur tâche à la légère. Surtout Émilie Perreault, qui se mouillera en montant pour la première fois sur les planches comme comédienne.

« En tant que journaliste culturelle, j’ai toujours été généraliste, mais si j’avais à me spécialiser, ma passion, c’est le théâtre », indique-t-elle.

Déjà, à l'école secondaire, où elle a suivi des cours théoriques sur le sujet, Émilie Perreault savait qu’elle ne s’orienterait pas vers l’interprétation.

« Ce que j’aimais, dit-elle, c’était regarder mes camarades. [...] C’est là que j’ai découvert que je serais une spectatrice professionnelle, par le théâtre. »

Mais cette fois-ci, elle troquera son siège contre la scène.

« J’ai un véritable vertige de le faire. Mais en même temps, je trouve que c’est tout à fait sain en tant que journaliste culturelle de vivre l’envers du décor », mentionne-t-elle.

Pour leur carte blanche, Émilie Perreault et Simon Boulerice présenteront Les pièces de notre amour, une œuvre qu’ils cosignent et interprètent.

« On expose les œuvres qui ont jalonné notre amour du théâtre, que ce soit en tant que spectateur ou en tant que comédien, explique Simon Boulerice. On va jouer ma scène d’audition, par exemple, que j’ai faite pour entrer à l’école de théâtre. »

« On va aussi jouer une scène que j’ai écrite pour Sophie Desmarais à la fin de notre formation, en 2007, poursuit-il. J’ai écrit une pièce qui s’appelle Ballet jazz, sur deux femmes chats qui font un vol à main armée dans un dépanneur et qui veulent auditionner pour Cats. »

Désacraliser le théâtre

Pour ce festival, le théâtre sort parfois de la traditionnelle salle de spectacle pour se présenter tantôt dans la rue, tantôt au Collège L’Assomption, par exemple.

« [Le théâtre] est souvent présenté de la même façon dans une salle de spectacle, de manière très officielle », souligne la journaliste culturelle.

Le festival Fous de théâtre se déroule du 14 au 17 août prochain.