•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L’art oublié du colis piégé : Entrevue avec Guillermo Aureano

Une main gantée tient un colis recouvert de papier brun.
Ce colis est peut-être piégé.PHOTO : getty images/istockphoto / Roxiller
Marc Labrèche, un phare dans la nuit, ICI Première.
Marc Labrèche, un phare dans la nuitPublié le 26 septembre 2020

Cette semaine, l'histoire d'une femme de Saint-Hubert ayant été accusée de menaces contre Donald Trump après qu'elle lui eut envoyé une lettre contenant du poison a fait couler beaucoup d'encre. Guillermo Aureano, chercheur au Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal (CERIUM), explique à Marc Labrèche que les colis piégés ont surtout connu une certaine renommée auprès d'anarchistes au début du 20siècle, mais qu'ils sont encore utilisés aujourd'hui. « Aux États-Unis notamment, beaucoup de gens se sont lancés dans l'aventure dernièrement, et ça a plutôt fonctionné », dit l'expert, citant des exemples qui ont fait beaucoup de dégâts.