•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La Ville Lumière déserte, vue par Arielle Dombasle

Arielle Dombasle dans une scène du film L'arbre, le maire et la médiathèque (1993), d'Eric Rohmer. Gros plan sur le visage et les épaules de la comédienne aux cheveux blonds et aux yeux bleu perçants, qui porte une chemise foncée à petits motifs blancs et qui regarde son interlocuteur en esquissant un sourire.
Arielle Dombasle dans une scène du film L'arbre, le maire et la médiathèque (1993), d'Eric Rohmer PHOTO : Les films du Losange

À cause du confinement, plusieurs grandes villes du monde sont complètement bouleversées : touristes absents et commerces fermés, il n'en faut pas plus pour changer complètement l'ambiance d'une ville. C'est ce qu'a constaté la chanteuse et actrice Arielle Dombasle. Confinée à Paris, elle a eu l'autorisation de sortir pour un moment et en a profité pour filmer les rues désertes. Par la suite, la comédienne a monté une vidéo, qu'elle a publiée sur Instagram. Au micro de Marc Labrèche, elle raconte son aventure et comment elle vit le confinement, à l'aube d'un lancement d'album.

« Je vous avouerai que je me suis dit (bien sûr que Paris, avec son architecture et la beauté de la ville, est étincelante) : “Mais, mon Dieu, quelle horreur d’être toute seule dans une ville!” Ce qui est intéressant, dans la vie, ce sont les autres. »

— Une citation de  Arielle Dombasle, actrice et chanteuse

Qui plus est, Arielle Dombasle prévoyait sortir son nouvel album Empire le 24 avril dernier. Toutefois, à cause des mesures sanitaires en place, le lancement a été repoussé au 19 juin prochain. La chanteuse estime que ces temps de confinement sont assez difficiles pour les artistes et le milieu.

« La distanciation sociale, pour un artiste, il n’y a rien de pire! »

— Une citation de  Arielle Dombasle, actrice et chanteuse

C’est des années de travail, d’élaboration, alors c’est de l’herbe coupée sous le pied. Tous les concerts sont annulés, toutes les manières de communiquer sont annulées, tous les journalistes sont confinés, toutes les salles de concert sont fermées, tous les cinémas sont fermés, tous les théâtres sont fermés, les danseurs ne peuvent plus danser… c’est abominable!, lance-t-elle.

Arielle Dombasle ajoute que, avec l'aide de son équipe, elle a utilisé les médias sociaux pour faire la promotion de l'album qui sortira le 19 juin.